« Une nation inspirante »

Paru dans La Lettre Diplomatique n°128 4ème trimestre 2019

272

Par Mme Virginie DUBY-MULLER

Députée de Haute-Savoie, Présidente du Groupe d’amitié France-Éthiopie à l’Assemblée nationale

Depuis déjà 2012, j’ai l’honneur d’être la Présidente du Groupe d’amitié France-Éthiopie à l’Assemblée nationale.
Les groupes d’amitié regroupent des députés qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger. Leur but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers ; ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments de son rayonnement international au sein de l’Assemblée nationale.
Nous avons récemment reçu S.E.M. Henok Teferra Shawl, Ambassadeur d’Éthiopie en France, un homme de terrain, amoureux de son pays, francophile, et fin connaisseur des relations franco-éthiopiennes. J’ai aussi eu l’occasion de réaliser plusieurs déplacements dans ce pays, et notamment d’accompagner le Président de la République en mars 2019, dans le cadre d’une visite officielle. L’occasion, si nous en doutions encore, de mieux connaître les relations bilatérales entre nos deux pays amis, qui sont riches et passionnantes.
Cette visite présidentielle est venue donner une nouvelle impulsion à nos échanges, et aux liens économiques, culturels, politiques entre la France et l’Ethiopie qui doivent sans cesse être renforcés.
L’Éthiopie est un pays fascinant, notamment avec sa croissance record : en 2017, il est, de toute la planète, le pays qui a généré la plus forte croissance (10,2%), selon la Banque mondiale. Depuis sept ans, il s’inscrit constamment dans le top 5 des nations les plus dynamiques.
Les relations entre la France et ce « tigre » africain se sont densifiées au cours des cinq dernières années. L’Éthiopie est notamment devenue le 3ème marché de la France et le 1er excédent commercial en Afrique subsaharienne. Nos exportations françaises se montent à plus de 830 millions d’euros en 2017, constituant un nouveau record, notamment en ce qui concerne les matériaux de transport et les produits pharmaceutiques. La France se place parmi les principaux investisseurs européens, avec plus d’une trentaine d’entreprises françaises présentes en Éthiopie, qui emploient près de 3 000 personnes. Davantage d’investissements sont encore à venir, suite à la visite présidentielle de mars dernier, à l’occasion de laquelle le Président Emmanuel Macron était accompagné d’une délégation de chefs d’entreprises.

©DR De gauche à droite, le 12 mars 2019 au Palais du Jubilé, siège de la résidence du Président éthiopien, Mme Florence Parly, Ministre des Armées, M. Jean-Jacques Bridey, Président de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées à l’Assemblée nationale (à gauche), Mme Virginie Duby-Muller, Présidente du Groupe d’amitié France-Éthiopie au Sénat, le Président Emmanuel Macron, la Présidente Sahle-Work Zewde, le Premier Ministre Abiy Ahmed et M. Christian Cambon, Président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées au Sénat.

L’Éthiopie est aussi une nation inspirante, notamment concernant son engagement dans l’égalité homme/femme au sein des instances politiques : le 25 octobre 2018, c’est une femme, Mme Zahle-Work Zewde, qui a été désignée par le Parlement pour devenir la première femme Présidente du pays. Dans sa foulée, dans l’esprit de parité réelle qui anime l’Éthiopie, Mme Meaza Ashenafi a été nommée à la tête de la Cour suprême éthiopienne le 1er novembre 2018. Le 22 novembre 2018, Mme Birtukan Mideksa a aussi été nommée à la tête de la Commission électorale nationale. Comment ne pas se réjouir de ces récentes nominations ?
Enfin, l’attribution récente du Prix Nobel de la Paix au Premier Ministre éthiopien Abiy Ahmed, celui qui a mis fin à deux décennies d’une guerre avec l’Érythrée qui a fait plus de 60 000 morts, vient mettre en lumière ce pays démocratique, engagé pour la paix dans la Corne de l’Afrique. C’est un « coup de pouce » bienvenu. Nous attendons beaucoup de son action, que nous soutenons, avec un accord de coopération en matière de défense pour contribuer à la paix dans la région et lutter contre le terrorisme. L’Éthiopie est aujourd’hui une des rares zones de stabilité dans la Corne de l’Afrique, alors que le climat régional reste marqué par des épisodes de violences aux frontières.
L’Éthiopie est donc aujourd’hui un pays pour lequel j’ai un attrait particulier, et qui ne cesse de m’impressionner. Je crois en cette politique énergique et dynamique, et je souhaite continuer à la mettre en lumière à l’Assemblée nationale, en renforçant nos relations bilatérales.