Une économie ivoirienne portée par un réseau dynamique de PME

309
Le Ministre des Transports Amadou Koné et le Président Airbus Afrique Moyen-Orient M. Mikail Houari signant le 15 juin 2018 à Toulouse le protocole d’accord portant sur l’établissement d’un accord-cadre de collaboration visant à soutenir le développement de l’industrie aéronautique et spatiale en Côte d’Ivoire en présence du Vice-Président ivoirien Daniel Kablan Duncan et du Président d’Airbus Commercial Aircraft Guillaume Faury.
Le Ministre des Transports Amadou Koné et le Président Airbus Afrique Moyen-Orient M. Mikail Houari signant le 15 juin 2018 à Toulouse le protocole d’accord portant sur l’établissement d’un accord-cadre de collaboration visant à soutenir le développement de l’industrie aéronautique et spatiale en Côte d’Ivoire en présence du Vice-Président ivoirien Daniel Kablan Duncan et du Président d’Airbus Commercial Aircraft Guillaume Faury.

Dr Joseph BOGUIFOPar Dr Joseph BOGUIFO,
Président du conseil d’administration de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME)

En Côte d’Ivoire, les petites et moyennes entreprises (PME) représentent 98% des entreprises recensées, 95% du secteur privé et contribuent à hauteur de 20% à la formation du PIB, 12% de l’investissement national et 23% de la population active. 
L’objectif du gouvernement ivoirien est de disposer à l’horizon 2020, de 100 000 à 120 000 PME compétitives, de créer entre 300 000 et 400 000 emplois additionnels et augmenter le PIB à hauteur de 30 à 40%.
Pour faire face à ces attentes, la FIPME a mené un certain nombre d’actions.

Au niveau national
L’étude diagnostique de la situation des PME en Côte d’Ivoire, réalisée par un cabinet agréé à la demande de la FIPME, a montré que les problèmes des PME se situaient en général autour de 12 points dont trois principaux : la gouvernance, l’accès au financement et l’accès aux marchés publics.
Ce constat a motivé le choix des thèmes des quatre éditions des Journées nationales promotionnelles des PME et de l’Artisanat (JNPPME/A) organisées à notre initiative. La première, en 2014, a mis l’accent sur la gouvernance des PME, tandis que la deuxième en 2015 et la troisième en 2017 ont engagé la réflexion avec toutes les parties prenantes et proposé des solutions relativement à l’accès des PME aux financements bancaires. Et enfin, la dernière édition, en 2018, s’est penchée sur la problématique de l’accès aux marchés publics, à la sous-traitance et à la co-traitance par les PME.

Outre l’organisation de ces rencontres de haut niveau, on peut citer :
– la formation de 400 jeunes entrepreneurs ivoiriens sur le concept d’« Entreprendre à Zéro Franc » ;
– l’organisation d’un atelier régional sur la transformation numérique des PME et la gouvernance numérique ;
– l’élaboration du répertoire national, d’une base de données et d’une cartographie économique des PME ;
– le lancement de la caravane pour la formation de 100 000 entrepreneurs en vue de leur autonomisation ;
– la négociation avec l’État d’une annexe fiscale supportable par les PME ;
– la signature d’un partenariat avec l’Ordre des experts comptables pour l’accompagnement des PME dans le cadre des VISA comptables ;
– la contribution de la FIPME à l’élaboration du nouveau code d’investissement, etc.

Au niveau international
La FIPME a signé un partenariat avec la Confédération française des petites et moyennes entreprises (CPME) en octobre 2016, à Paris. À ce titre, une délégation conduite par son Vice-Président à l’international, M. François Turcas, a été reçue à Abidjan, en qualité d’invité spécial de la 6ème édition des (JNPPME/A), à l’initiative de la FIPME, en mars 2017. Une équipe de la FIPME a même pris part, le 14 juin 2017, aux activités de la CPME, à Lyon, dans le cadre des investissements étrangers en Côte d’Ivoire.
Le partenariat conclu avec la banque State Bank of Mauritius (SMB) pour la création d’une banque des PME en Côte d’Ivoire, est bien avancé. Un autre partenariat avec une entreprise de Singapour pour la création d’un centre d’innovation des PME est en cours.
La FIPME dispose d’hommes compétents, d’une expertise avérée et d’une expérience reconnue. Elle est déterminée à jouer pleinement le rôle qui est le sien dans la structuration des PME en vue d’accompagner de façon efficiente l’action gouvernementale.

Une industrie aérospatiale ivoirienne en devenir

Le groupe Airbus a été choisi pour accompagner le développement de l’industrie aéronautique et spatiale ivoirienne. « Nous sommes déterminés à concrétiser notre vision et à faire de la Côte d’Ivoire un pôle de la technologie aéronautique et spatiale en Afrique », a déclaré le Vice-Président ivoirien Daniel Kablan Duncan, lors de la cérémonie de signature de l’accord de coopération conclu dans cette perspective le 15 juin 2018 à Toulouse. Abidjan aspire à s’affirmer comme un hub aérien dans la sous-région ouest-africaine, comme l’illustre le Centre des métiers de l’aviation inauguré en septembre 2017 dont le rôle est d’assurer la formation professionnelle du personnel des compagnies aériennes et des aéroports ivoiriens, mais aussi de la sous-région.