Un modèle de partenariat réussi avec le Kazakhstan

Paru dans La Lettre Diplomatique n°126 2ème trimestre 2019

296
© Thales Alenia Space Après avoir fourni les charges utiles des satellites de télécommunication KazSat1, lancé en 2006, et KazSat2, lancé en 2010, Thales Alenia Space, filiale du groupe français Thales a également équipé celle du satellite KazSat3 mis en orbite le 28 avril 2014.

Par M. Eric IMBERT
Vice-Président du groupe Thales Alenia Space

Thales Alenia Space, société conjointeentre Thales (67%) et Leonardo (33 %), a une longue histoire avec le Kazakhstan qui a débuté dans les années 2000 avec la fourniture des charges utiles pour les satellites de télécommunication KazSat 1, 2 et 3. La compagnie a ainsi développé une forte relation de confiance avec le
RCSC (Republican Center of Space Communication), membre du Comité aérospatial du Ministère kazakhstanais du Développement numérique, de l’Innovation et de l’Industrie aérospatiale. Thales, via sa joint-venture Granit Thales Electronics, établie en 2012 au Kazakhstan et qui produit des radars de défense aérienne, est un modèle de partenariat réussi à la fois par la livraison de radars mais également par le transfert de technologie mis en place.
S’appuyant sur cette relation historique de confiance, le Kazakhstan peut trouver en Thales/Thales Alenia Space un partenaire de premier plan pour relever ses défis du 21ème siècle, en particulier pour son programme Digital Kazakhstan, l’une des trois grandes priorités du Kazakhstan initiée par le premier président du pays. L’inspiration Space for life de Thales Alenia Space visant à améliorer la vie sur la terre grâce aux programmes spatiaux, est totalement en phase avec ce programme.
Thales Alenia Space a également tous les atouts pour servir le Kazakhstan : leader mondial incontesté des satellites de télécommunication de nouvelle génération et entièrement numériques (à l’image de Konnect VHTS développé pour Eutelsat/Orange pour adresser la fracture numérique en Europe continentale), son offre est renforcée grâce à la récente acquisition de Gemalto par Thales qui en fait un leader mondial en matière de sécurité numérique.
Dans le domaine de l’observation, Thales Alenia Space est le leader européen des solutions d’observation de la Terre à très haute résolution tant dans l’observation optique que radar, depuis les satellites souverains très performants jusqu’aux approches new space avec sa joint-venture Leostella.
Enfin, la coopération fait également partie de l’ADN de ThalesAlenia Space, comme le montrent les partenariats de long terme, profonds et mutuellement bénéfiques, développés avec de nombreux pays de par le monde (la Russie ou le Brésil) et que la compagnie pourrait développer, au-delà des premiers succès dans les télécommunications ou dans les radars de défense aérienne, avec la grande nation spatiale qu’est le Kazakhstan.
Thales Alenia Space est toujours présent aux grands rendez-vous du Kazakhstan tels que les Journées de l’Espace (Space Days) ou le salon international de l’armement Kadex, et fut honorée d’avoir été conviée à Nur-Sultan en tant que partenaire stratégique pour les 15 années des communications spatiales du Kazakhstan. Présente dès le début de la construction des segments sols Akkol et ensuite Kokterek (centre de contrôle de satellites), la compagnie reconnaît la compétence des ingénieurs formés sur les produits et les satellites de Thales Alenia Space et a été fière d’accueillir une délégation kazakhstanaise sur son site de Cannes à l’occasion de sa contribution et de sa participation au Forum kazakhstano-français du 8 mars 2019 sur la numérisation de la société et les énergies alternatives.
Thales Alenia Space souhaite être le partenaire spatial du développement du Kazakhstan dans la dynamique du renforcement de la coopération entre la France et le Kazakhstan.