Un engagement fort de la BERD en faveur d’une croissance durable au Kazakhstan

Paru dans La Lettre Diplomatique n°126 2ème trimestre 2019

251

Par M. Agris PREIMANIS
Directeur Pays de la BERD pour le Kazakhstan

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a commencé ses activités au Kazakhstan en 1993. À ce jour, elle a investi plus de 8 milliards de dollars dans l’économie du pays. Son portefeuille d’investissement actuel s’élève à 2,8 milliards de dollars, dont environ 80% est consacré aux secteurs des infrastructures, des transports, de l’énergie, y compris les énergies renouvelables et des ressources naturelles. Le reste est dédié aux secteurs de la finance, des entreprises et de l’agro-alimentaire, ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises. Il convient de souligner que 50% de ce portefeuille concerne des investissements dans le secteur privé.
En 2018, la BERD a approuvé 26 projets d’un montant total de 541 millions de dollars dans divers secteurs, notamment les énergies renouvelables, les infrastructures, les PME (via les banques locales) et, plus largement, le secteur des entreprises. La Banque a entre autres approuvé des projets concernant la réalisation de centrales solaires avec le groupe français Urbasolar pour un montant de 8 millions de dollars, ainsi que le groupe Nomad Solar pour un montant de 35 millions de dollars (les deux prêts ayant été accordés en tengué kazakhstanais).
Ce n’est pas seulement le montant des investissements qui est important, mais aussi l’impact de la BERD, qui collabore étroitement avec le gouvernement de la République du Kazakhstan et le secteur privé, sur les entreprises et sur le processus d’amélioration du cadre législatif et réglementaire dans de nombreux secteurs, ainsi qu’à la vie de la population du pays dans son ensemble.
Il est important de souligner que les progrès accomplis dans la mise en œuvre des réformes clés soutenues par la BERD contribueront à stimuler les investissements dans le secteur privé. La Banque soutient des domaines tels que les partenariats public-privé (PPP), les énergies renouvelables, les transports, la transformation et la privatisation des entreprises appartenant au groupe Samruk-Kazyna et le développement du marché des capitaux. Les progrès de ces réformes permettront de créer un secteur privé plus dynamique et d’accroître les investissements directs étrangers dans le pays. La BERD met également en œuvre des programmes de conseil en faveur des petites et moyennes entreprises et des femmes entrepreneurs cofinancés par le Ministère kazakhstanais de l’Économie nationale.

© BERD Les objectifs clés du Cadre pour l’énergie renouvelable au Kazakhstan de la BERD visent à aider le Kazakhstan à atteindre son objectif de 3% de production d’énergie renouvelable d’ici 2020.

Depuis son indépendance, le Kazakhstan a réalisé des progrès considérables dans son processus de transition d’une économie planifiée vers une économie de marché ayant réussi son développement durable. En 2018, la croissance du PIB réel s’est élevée à 4%, soit une hausse significative par rapport au taux de croissance de 1,1% atteint en 2016. Les fondements d’une croissance soutenue et des opportunités d’investissement reposeront sur des piliers clés tels que l’amélioration des liaisons de transport grâce à l’initiative de Ceinture économique des Nouvelles Routes de la soie, au développement du capital humain et à l’amélioration du secteur des institutions financières. La Stratégie 2025 du Kazakhstan et d’autres documents de politique générale constitueront un socle solide pour la réalisation de ces objectifs.
La BERD continuera de coopérer étroitement avec le gouvernement du Kazakhstan et le secteur privé afin de renforcer les principaux moteurs de la croissance au profit du pays.