« Sanofi est plus que jamais engagé à améliorer la santé de la population chinoise »

Paru dans La Lettre Diplomatique n°127 3ème trimestre 2019

501
© Sanofi / Patrick Wack / Capa Pictures Le groupe Sanofi a un centre de R&D à Shanghai et a récemment réalisé plusieurs investissements à Chengdu et à Suzhou.

Par M. Olivier CHARMEIL
Vice-Président exécutif Chine et Marchés émergents du groupe Sanofi

D’ici à 2030, la Chine devrait renforcer son rôle de super puissance en devenant la première économie mondiale, soutenue par une classe moyenne d’environ 330 millions d’habitants. Pour assurer cette prospérité, le gouvernement chinois a pleinement intégré la dimension stratégique de la santé.
Des réformes d’envergure du système de santé chinois ont déjà été initiées dès 2009 : couverture santé universelle pour la population, réforme du système hospitalier et mise en place d’une liste de médicaments essentiels…
Mais c’est avec l’adoption du programme Healthy China 2030 en 2016 que le gouvernement chinois a confirmé son ambition de placer la santé au cœur de son agenda politique. Au-delà des réformes du système lui-même, les problématiques de santé sont ainsi abordées sous l’angle de l’éducation mais aussi en lien avec l’environnement (par exemple pour lutter contre la pollution atmosphérique).
Healthy China 2030 s’attaque à des problématiques structurelles majeures telles que les disparités dans la qualité des soins à travers le pays, l’allocation des ressources dans les hôpitaux ou bien encore les inégalités de remboursements des soins.
Ces réformes structurelles s’accompagnent de mesures pour améliorer l’accès des populations à l’innovation thérapeutique. Il s’agit, par exemple, d’accélérer le processus d’évaluation réglementaire des médicaments innovants ou bien encore de mettre en place des plans de santé publique pour améliorer le traitement de certaines maladies (cancer, maladies rares…).
Enfin, avec le plan Internet + Healthcare et l’existence d’un écosystème digital déjà très dynamique, le gouvernement chinois vise à faire de la Chine un leader mondial dans le domaine de la santé numérique.
Présent en Chine depuis 37 ans comme une des premières entreprises pharmaceutiques étrangères à avoir ouvert des bureaux dans le pays, Sanofi est plus que jamais engagé à améliorer la santé de la population chinoise au cours de la décennie à venir.
Alignée avec les objectifs du plan Healthy China 2030, notre feuille de route stratégique est centrée sur le lancement de produits innovants répondant aux priorités de santé publique identifiées par le gouvernement chinois, notamment en ce qui concerne les maladies rares ou l’oncologie.

© Sanofi / Patrick Wack / Capa Pictures Implanté en Chine depuis 1982, le groupe français Sanofi dispose de 3 sites industriels, à Pékin (ci-dessus), à Hangzhou et à Shenzhen.

En ce qui concerne les plans de développement et les études cliniques de nouveaux médicaments, la Chine est désormais au même niveau que les États-Unis ou la France.
Nous travaillons également à créer et renforcer nos liens avec l’écosystème digital chinois pour anticiper les transformations à venir du système de santé. Des partenariats avec Alibaba et PingAn ont déjà été signés et un « Innovation Hub » à Shanghai nous ermet d’incuber et travailler avec des start-ups locales.