Promouvoir un développement stable et durable des liens d’amitié sino-français

Paru dans La Lettre Diplomatique n°127 3ème trimestre 2019

162

Par Mme LI Xiaolin
Présidente de l’Association du Peuple chinois pour l’Amitié avec l’Étranger (APCAE)

Les bonnes relations entre deux États reposent sur l’amitié entre leurs peuples dont la clé est la compréhension mutuelle. L’Association du Peuple chinois pour l’Amitié avec l’Étranger (APCAE), fondée en 1949, est une organisation nationale chargée des affaires extérieures non gouvernementales de la République Populaire de Chine. Elle a pour objectif de renforcer l’amitié entre les peuples, de favoriser la coopération internationale, de sauvegarder la paix mondiale et de promouvoir le développement commun. Représentant le peuple chinois, l’APCAE se fait des amis au sein de la communauté internationale en vue de promouvoir la cause de la solidarité et du progrès en faveur de l’Humanité.
De riches échanges humains et culturels sino-français sont comme de « petits ruisseaux qui font le grand fleuve » d’amitié entre la Chine et la France. Bien avant l’établissement de relations diplomatiques entre la Chine et la France, l’APCAE avait déjà commencé ses efforts de coopération avec comme ses partenaires français pour renforcer la compréhension et la confiance mutuelles entre les deux peuples, et contribuer ainsi de façon non-négligeable à l’établissement de relations diplomatiques entre nos deux pays.
Dans les années suivantes, l’élargissement et l’approfondissement des échanges avec nos amis français ont récolté des fruits abondants dans les domaines de la culture, des échanges de jeunes et de collectivités territoriales. Entrés dans la nouvelle ère, surtout après l’établissement d’un étroit et solide partenariat global stratégique franco-chinois, nous n’avons cessé d’accomplir des progrès avec nos partenaires français en innovant pour que notre coopération puisse contribuer à l’épanouissement des échanges humains et culturels entre nos deux pays.

© APCAE En réunissant du 1er décembre au 6 février 2019, 371 000 visiteurs français et étrangers le festival « Fééries de Chine Festival des lanternes » de Gaillac (Tarn) s’est imposé comme le plus grand événement culturel chinois en France.

Je souhaite à cette occasion vous donner des exemples : au Festival des lanternes chinoises qui s’est tenu à Gaillac de décembre 2018 à février 2019, nos amis français ont pu découvrir avec admiration des lanternes chinoises étincelantes prenant les formes d’animaux, de personnages, de bâtiments anciens et de fleurs. Dans les classes de l’École primaire de Montpellier à Chengdu (province de Sichuan, terre natale des pandas), les écoliers chinois ont récité des textes et des poèmes français. Sur la plate-forme du Nouvel Institut franco-chinois, Lyon et Guangzhou ont organisé de façon exemplaire diverses activités animant la coopération entre ces deux villes jumelées. Au Xingxian, district de la province du Shanxi, les enfants myopes ont bénéficié d’une donation de la Fondation Essilor pour mieux voir et trouver un monde plus vrai que jamais en portant des lunettes… La culture chinoise et la culture française, fortes de leur longue histoire, s’apprécient réciproquement et, aujourd’hui, l’amitié entre nos deux peuples continue de se renforcer.
La coopération décentralisée constitue une partie intégrante du partenariat global stratégique sino-français. Mandatée par le gouvernement chinois, l’APCAE se charge de coordonner le jumelage des villes et provinces chinoises avec celles des pays étrangers, ainsi que de promouvoir les échanges et la coopération entre elles.
Au total, on compte 103 villes ou provinces jumelées entre la Chine et la France, soit le plus grand nombre d’« associations » entre collectivités locales parmi les pays européens.
Notre Association avait organisé conjointement avec la Délégation pour l’Action extérieure des Collectivités territoriales (DAECT) du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, les Assises de la coopération décentralisée de haut niveau franco-chinoise comme une plateforme dans le cadre de laquelle les représentants locaux peuvent partager leurs expériences. Six rencontres se sont tenues respectivement à Wuhan, à Bordeaux, à Nanjing, à Strasbourg, à Chengdu et à Toulouse, et des prix de la coopération décentralisée ont été délivrés à 30 projets modèles dans ce domaine dans nos deux pays. De nombreux projets issus de jumelages sino-français ont connu de grands succès, je voudrais en citer quelques-uns, comme la Cité écologique sino-française à Wuhan, la chaîne d’assemblage d’Airbus A320 à Tianjin et la centrale nucléaire à Taishan, etc. Tout cela constitue aujourd’hui le socle solide des liens d’amitié entre la Chine et la France.
Après 55 ans de travail minutieux et persévérant, l’amitié sino-française a grandi jusqu’à devenir un grand arbre. Les relations sino-françaises se situent toujours à l’avant-garde de notre époque, en jouant notamment le rôle de boussole et de lien dans les relations entre la Chine et les pays européens. Toujours à la lumière de nos principes visant à consolider l’amitié, à renforcer la coopération, à préserver la paix et à promouvoir le développement commun, l’APCAE continuera à intensifier les échanges amicaux entre les peuples chinois et français.
Que l’amitié entre nos deux peuples puisse assurer un développement stable et à long terme des relations sino-françaises, et écrive une nouvelle page de splendeur dans l’amitié entre la Chine et la France.