Lyon occupe une place unique dans la relation franco-chinoise

Paru dans La Lettre Diplomatique n°127 3ème trimestre 2019

278

Par M. Gérard COLLOMB
Ancien Ministre, Maire de Lyon

Lyon et la Chine entretiennent depuis très longtemps une histoire singulière. Notre amitié remonte à la Renaissance, à cette époque au cours de laquelle notre cité, capitale européenne de la soie, était l’extrémité occidentale de la Route de la Soie chinoise. Lieu de convergence culturelle et capitale de l’imprimerie, Lyon a joué dès cette période un rôle prépondérant dans la diffusion de la culture chinoise en France et en Europe.
C’est cette histoire qui s’est ensuite développée grâce à l’Institut Franco-Chinois, première université chinoise hors de Chine. De 1921 à 1946 y ont été formés près de 500 étudiants et y sont passées de grandes figures, comme ZHOU Enlai, l’un des premiers artisans du rapprochement diplomatique avec la France, ou encore DENG Xiaoping.
Ces liens se sont poursuivis tout au long du 20ème siècle, s’enrichissant toujours de nouvelles initiatives, dont notre jumelage avec Guangzhou il y a plus de 30 ans est l’un des plus beaux exemples.

© Ville de Lyon M. Gérard Collomb, ancien Ministre, Maire de Lyon, en compagnie du Président chinois XI Jinping, le 25 mars 2014, lors de la première visite d’État qu’il a effectué en France.

Si notre amitié est si puissante, c’est qu’elle s’est constamment nourrie des relations qu’entretenaient entre eux Chinois et Lyonnais, notamment dans le domaine économique. Paul Berliet exportait ainsi en Chine dès les années 1950 et c’est lui qui, en 1965, y réalisa le premier transfert de technologie français d’importance. Charles et Alain Mérieux s’y engagèrent dès les années 1970 pour la lutte contre les maladies infectieuses et le laboratoire P4 de Wuhan est, aujourd’hui, la traduction la plus éclatante de cette coopération.
C’est bien cette place unique de Lyon dans la relation franco-chinoise qui, en 2014, avait conduit le Président de la République Populaire de Chine à choisir Lyon pour première étape de sa visite en France.
La force de nos liens repose sur une histoire. Elle vient aussi de notre capacité à ancrer notre amitié dans le présent, à renouveler sans cesse nos partenariats pour relever ensemble les défis, économiques, écologiques, sanitaires, qui sont ceux de notre monde. Pour y faire face, nous avons besoin que se développent la connaissance et le partage. C’est la vocation du Nouvel Institut Franco-Chinois qui, sous la présidence de Thierry de la Tour d’Artaise, fédère aujourd’hui l’ensemble des acteurs locaux de la coopération entre Lyon et la Chine.
Les rencontres fructueuses entourant chaque année les Confluences franco-chinoises en témoignent. Et je me réjouis d’en accueillir ces prochains jours la 3ème édition à l’Hôtel de Ville.

© Ville de Lyon Le 25 septembre 2016, le Président du Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire de Chine, M. ZHANG Dejiang, a inauguré aux côtés de M. Gérard Collomb, ancien Ministre, Maire de Lyon, le site rénové du Nouvel Institut Franco-Chinois.

Elle coïncidera, en cette année 2019, avec les célébrations du 70ème anniversaire de la République Populaire de Chine et du 55ème anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Ce sera pour Lyon l’occasion de rappeler l’amitié riche et ancienne qui lie notre Cité, plus qu’aucune autre ville française, à ce grand pays.