KNDS : un nouveau champion européen de l’armement s’affirme

Paru dans La Lettre Diplomatique n°124 4ème trimestre 2019

172
KNDSLe char de combat Euro Main Battle Tank (EMBT) présenté lors du salon de l’armement terrestre Eurosatory à Paris, en juin 2018.

Àeux deux, le groupe français Nexter et le groupe allemand Krauss Maffei Wegmann (KMW) emploient 7 329 employés, pèsent 2,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires et comptabilisent un carnet de commandes avoisinant les 9,2 milliards d’euros. 

Lors du salon de l’armement terrestre Eurosatory qui s’est tenu en juin 2018 au Parc des expositions de Villepinte en France, ils ont présenté leur premier produit commun, le char de combat Euro Main Battle Tank (EMBT), soit quatre ans après la fusion des deux principaux constructeurs européens de systèmes terrestres militaires, basés en Allemagne et en France, au sein du groupe KNDS. Tous deux produisent depuis les chars Leclerc et Leopard 2, les blindés VBCI et Boxer, ou encore le canon Caesar. 

L’EMBT reprend la coque, le moteur et l’ensemble du châssis du Leopard 2 A7, mais adaptés à une tourelle compacte et légère de 120mm avec chargement automatique opérée par seulement deux membres d’équipage. Une réalisation qui positionne KNDS comme producteur des deux futurs programmes franco-allemands de char (MGCS) et d’artillerie (CIFS) avec des systèmes de 40km, peut-être 60km de portée dont l’entrée en service pourrait intervenir d’ici 2035.