Enjeux urbains de la Chine dans les 30 ans à venir : la coopération franco-chinoise, facteur-clé de réussite

Paru dans La Lettre Diplomatique n°127 3ème trimestre 2019

360

Par M. Gérard WOLF
Président de la Task Force Ville Durable de MEDEF International, Fédérateur des Villes Durables à l’international du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

D’ici 2050, la Chine verra sa population urbaine augmenter au minimum de 250 millions d’habitants , soit un nouvel urbain sur 10, dans un monde qui comptera 2,5 milliards d’urbains en plus, dont 1 milliard en Afrique.
Les autorités chinoises, aux différents niveaux (central, provinces, villes) en charge de répondre à ces défis ont depuis longtemps développé des stratégies très structurées, souvent en coopération avec les acteurs français, par exemple à Wuhan ou Chengdu.
Aujourd’hui, la demande locale évolue vers un modèle plus sobre, dans la ligne des accords de Paris sur le climat, associant constructions à faible consommation d’énergie, production d’énergie moins polluante, transports propres et multimodaux, promotion de l’économie circulaire, valorisation des déchets, etc. Se dégage ainsi une volonté d’aller vers une approche holistique de la ville durable chinoise de demain ; aussi bien pour le projet majeur de Xiong’an que pour des projets plus modestes de villes moyennes, par exemple dans le Delta de la Rivière des Perles.
Les entreprises françaises, grands groupes comme entreprise de taille intermédiaire (ETI) ou petites et moyennes entreprises (PME) opérant déjà sur les différents segments économique de la ville en Chine, sont habituées à « jouer groupé » sur ces enjeux urbains. En témoignent les nombreux clubs locaux de la ville durable existants dans plusieurs pays majeurs, qui associent souvent plus de 50 entreprises françaises de toutes tailles. Un club de ce type se lance progressivement à Pékin.
Au sein de MEDEF International, nous avons créé depuis quatre ans une Task Force Villes Durables, regroupant plus de 600 entreprises de toutes tailles travaillant sur tous les secteurs de la ville : masterplan, ingénierie, architecte, construction, transports, eau, assainissement, déchets, services urbains, etc. Sa particularité est justement de développer des partenariats avec des décideurs locaux pour permettre un développement holistique de la ville : enjeu majeur de la durabilité d’une ville de demain et de la satisfaction des citoyens qui y habitent. C’est donc une plateforme de solutions adaptées à chaque particularité locale. Cette Task Force travaille en synergie constante avec le Comité France-Chine, dont l’expertise et la connaissance approfondie des modes de décisions sont des atouts considérables.

© CNTO Pôle d’attractivité des entreprises françaises en Chine, Wuhan, dans la province de Hubei, est aussi le fer de lance du projet de ville durable lancé par la Chine et la France dans le cadre de leur coopération dans les domaines de l’écologie et de la lutte contre le réchauffement climatique.

Enfin, nous devrons ensemble nous attaquer aux sujets de résilience urbaine ; c’est-à-dire d’adaptation des villes chinoises aux conséquences du changement climatique : inondations plus fréquentes, chaleurs plus fortes, pollutions, cyclones ou typhons, etc.
Un sujet majeur dans ce registre : le stress hydrique. La Chine abrite 20% de la population mondiale, mais ne dispose que de 7% des ressources en eau potable. Les réserves en eau de la capitale, Pékin, ont baissé de 13% en 10 ans.
Sur l’ensemble de ces sujets, nos entreprises proposent des solutions innovantes alliant durabilité technique et durabilité environnementale. Le 55ème anniversaire des relations diplomatiques franco-chinoises peut être une excellente occasion de pousser davantage
la coopération entre nos opérateurs économiques sur ces sujets majeurs pour les habitants de nos villes.