Des opportunités à saisir pour les investisseurs français

Paru dans La Lettre Diplomatique n°126 2ème trimestre 2019

75
© Ministère du Tourisme de Turquie Marché stratégique pour les entreprises françaises, la Turquie se classe parmi les 10 premières destinations pour les investissements directs étrangers selon l’étude 2019 sur l’attractivité en Europe de EY.

Par M. Arda ERMUT
Président de l’Office d’investissement de la Turquie (ISPAT)

Il y a près d’un demi siècle, en 1969, une co-entreprise turque et française était créée à Bursa, une ville industrielle située dans le nord-ouest de la Turquie, sur les rives de la Mer de Marmara. Son activité était centrée sur la construction de voitures destinées au marché domestique. Deux ans plus tard, la première voiture est sortie de sa ligne de production : c’était une Renault 12. Depuis, la coentreprise Oyak-Renault est devenue le 5ème plus grand groupe industriel de Turquie. À ce jour, elle a produit plus de 6 millions de voitures. Elle emploie plus de 7 500 salariés et exporte dans plus de 100 pays. En 2018, elle a produit 337 000 véhicules et plus de 600 000 moteurs. En dehors des usines de production à la fine pointe de la technologie, le groupe développe également des activités de recherche et développement significatives en Turquie, grâce à la disponibilité de chercheurs et d’ingénieurs qualifiés dans le pays.
Le groupe Oyak-Renault représente la quintessence d’un modèle de partenariat réussi entre entrepreneurs turcs et français. Il existe beaucoup d’autres groupes français en Turquie, qu’ils soient présents sous la forme de co-entreprises ou d’entreprises dont 100% du capital est français. Fin 2018, plus de 1 500 entreprises françaises étaient actives dans le pays, générant plus de 6,6 milliards d’investissements directs au cours des 15 dernières années. Dans le même temps, le volume des échanges commerciaux franco-turcs a plus que doublé, passant de moins de 5,5 milliards d’euros en 2002 à 12,4 milliards d’euros en 2018.
La raison stratégique expliquant le choix du marché turc par les entreprises françaises et plusieurs autres groupes étrangers réside dans la variété des atouts qu’il leur offre. Pour n’en citer que quelques-uns, on peut évoquer un marché intérieur de 82 millions d’habitants dont la moitié est âgé de moins de 32 ans, une main d’œuvre qualifiée, un climat d’investissement libéral et un positionnement stratégique donnant accès aux marchés dans la région. Au cours des 16 dernières années, les investissements des entreprises internationales ont progressé de manière exponentielle en Turquie, représentant près de 165 milliards d’euros de capitaux contre environ 14 milliards de euros durant les trois décennies précédant 2003.
Des réformes considérables adoptées dans plusieurs domaines ont suscité cet intérêt en favorisant l’amélioration du cadre d’investissement turc et l’accès au marché turc par les entrepreneurs. Je voudrais d’ailleurs vous décrire à quel point ces réformes ont transformé l’environnement des affaires de la Turquie au cours de ces 16 dernières années. Il fallait, par exemple, plus d’un mois pour créer une entreprise en 2003. Aujourd’hui, cela prend moins d’une semaine. En vue de protéger les investisseurs, la Turquie a également adopté une loi portant exclusivement sur les investissements directs étrangers qui garantit une égalité de traitement, l’arbitrage international et le transfert libre des bénéfices.
Tandis que le cadre des investissements est devenu plus attractif grâce à ces réformes et à certaines politiques, la Turquie a également mis en place des institutions solides et efficaces en vue de soutenir et d’assister les entrepreneurs étrangers avant, pendant et après la réalisation de leurs investissements. L’Office d’investissement de Turquie, l’ISPAT, qui est placé sous la tutelle de la Présidence de la République de Turquie, est l’agence officielle de promotion et de soutient de l’investissement. En tant que Président de l’ISPAT, je souhaite la bienvenue aux investisseurs français en Turquie. Nous sommes toujours à votre service avec mon équipe.