$tabnombandeau  
  Jeudi 13 Décembre 2018  
 

Premier trimestre 2006

La lettre diplometque
  Editorial
Vietnam
Soudan
Australie
  L’amitié franco-australienne au Sénat
 
  Les relations parlementaires franco-australiennes
 
  L’Australie et l’UNESCO
 
  « La France entière a intérêt à être présente en Australie »
 
  La France et l'Australie dans les conflits du XXème siècle : la mémoire en partage
 
  Saint-Tropez et l’Australie
 
  L’engagement de l’Australie au sein de l’OCDE
 
  L’Australie : « une source d’opportunités et de leçons »
 
  Australie-France : Un partenariat « Win Win »
 
  L’art aborigène australien au cœur du Musée du Quai Branly
 
  Au commencement était un rêve…
 
  Pour le développement des échanges culturels et éducatifs franco-australiens
 
  Des réalisations de référence pour les industriels européens de l’armement
 
El Salvador
Opinion
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  Sodexho
Transdev
CNH
Safran
Airbus Military
Louis Vuitton
Stein Heurtey
Allens Arthur Robinson
Accor
Egis projects
Sita
ANL
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Australie
 

Pour le développement des échanges culturels et éducatifs franco-australiens

Par Mme Odile Smadja, Présidente de l’Association culturelle Franco-Australienne

 

Si les moyens et les méthodes d’actions de l’Association Culturelle Franco-Australienne (ACFA) ont bien changé depuis sa fondation par Jean-Paul et Monique Delamotte en 1980, en revanche le merveilleux esprit de réciprocité qui a présidé à sa création et constitue sa raison d’être est resté intact.  

L’année 2000 a marqué le début des travaux de ACFA en matière d’échanges éducatifs grâce au soutien de l’agence Australie Mag qui est le bureau de représentation des universités australiennes en France.

L’ACFA a ainsi pu bénéficier de ressources humaines et financières qui lui manquaient jusqu’alors pour lui permettre d’accompagner toute une série d’accords de coopération entre de grandes universités de recherche d’Australie, comme l’université du Queensland a Brisbane au Queensland et les grandes écoles d’ingénieurs françaises. Ces accords portent sur la mise en place d’échanges d’enseignants et d’étudiants et de projets de recherche en commun.  

Parallèlement à cette nouvelle initiative dans le domaine des échanges pédagogiques, se sont poursuivies les activités traditionnelles de convivialité de l’association comme la réception organisée à Boulogne, en l’honneur du grand universitaire australien Keith Goesch conjointement avec l’association des Amis de François Mauriac.

Enfin, comment ne pas évoquer dans cette rétrospective deux superbes expositions, chacune organisée par Monique Delamotte à la Galerie de la Fleur d’Or à Montmartre et couronnant vingt années d’efforts : la première,   « Marines » présentant les toiles du peintre australien Paul Maher et puis “Horizon Australie”, exposition de photographies du photographe australien ‘Allan Chawner, avec le soutien de l’Université de Newcastle.

En 2003, sous l’impulsion d’Australie Mag, l’ACFA décide de renouer avec la tradition des « Australian Lecture Series » et organise une première série de conférences sur la culture australienne à Paris. Ces conférences sont données sur des sujets aussi bien littéraires que scientifiques par des universitaires australiens dans les locaux d’Australie Mag et remportent un vif succès auprès des étudiants et universitaires français.

L’objectif de ces conférences était avant tout d’apporter au public une autre connaissance de l’Australie, une connaissance plus intime et plus profonde de ce pays et de ses universités, à l’abri des clichés traditionnels liés aux grands espaces sauvages, au multiculturalisme, à la « Beach culture » et à l’eldorado économique. Ces conférences semblent avoir atteint leur but en surprenant agréablement un public français qui a pu ainsi prendre conscience de la valeur de la recherche australienne et de la haute qualité de son enseignement. Nous avons donc décidé de poursuivre ces conférences en 2004 et 2005 avec le concours des grandes universités de recherche d’Australie.

L’année 2005 s’est terminée en beauté pour l’ACFA avec l’organisation d’un atelier d’écriture animé par le professeur et écrivain Dr Jane Messer de l’université de Macquarie à Sydney et soutenu par les universités de la Sorbonne Paris III, Paris IV et Paris VII.

En 2006, nous prévoyons, outre la poursuite des conférences australiennes, une mission en Australie destinée à promouvoir l’éducation et la culture françaises cette fois, auprès des étudiants australiens. Esprit de réciprocité oblige, car la France, sa culture et ses universités sont encore très peu (ou mal) connues aux antipodes.        

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales