Vendredi 22 Mars 2019  
 

N°124 - Quatrième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Entretien exclusif
Coopération
Diplomatie & Défense
Innovation
Culture
  Les échanges culturels franco-allemands à travers les âges
 
  « L’amitié franco-allemande peut et doit donc redevenir le moteur de l’Union européenne »
 
  « Culture et jeunesse doivent aujourd’hui faire entendre leurs voix »
 
  L’histoire en héritage : l’exemple franco-allemand de regards croisés au service de la paix
 
  Au cœur de la CICFA, noyau de la coopération franco-allemande (1989-1993)
 
  L’OFAJ : un trait d’union entre les sociétés allemandes et françaises
 
  « Encourager les jeunes à vivre des expériences très enrichissantes »
 
  « Les jeunes ne veulent pas laisser les générations plus âgées décider à leur place »
 
  Les Beruflichen Schulen Kehl acteur de la formation et du transfrontalier
 
  La France et l’Allemagne : un modèle de coopération universitaire
 
  Le Goethe-Institut : acteur incontournable de la promotion de la langue allemande en France
 
  Un creuset d’échanges intellectuels et culturels ouvert sur le monde
 
  « L’Allemagne est une destination très populaire auprès des Français »
 
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Culture
 

Les Beruflichen Schulen Kehl acteur de la formation et du transfrontalier

Par M. Peter CLEISS,
Directeur des Écoles professionnelles de Kehl (Berufliche Schulen Kehl)

Les Berufliche Schulen Kehl (BSK) entretiennent des relations étroites avec des écoles et des institutions françaises. C’est évidemment la proximité géographique de la capitale européenne avec la ville de Kehl qui a rendu possible des coopérations de longue date entre les BSK et ses partenaires strasbourgeois, dont certaines remontent aux années 1980 et sont même antérieures à la fusion des établissements en 2003.
Aujourd’hui, cette école dénombre plus de 20 partenaires et est engagée dans de nombreux autres projets franco-allemands. Il s’agit également de la seule école allemande présente actuellement au Salon formation emploi de Colmar. 
L’objectif de cet établissement scolaire est de donner à tous leurs élèves et apprentis la possibilité de participer à un échange franco-allemand, de faire un stage en France ou simplement de découvrir la région française voisine. Dans cette démarche, la direction et les enseignants des BSK mettent à profit leur expérience éducative afin de cibler les projets de sorte à ce qu’ils correspondent mieux aux connaissances, capacités et aussi aux intérêts des jeunes. 
Ainsi, ils organisent régulièrement des sorties aussi diverses que variées dans la ville de Strasbourg, que ce soit au Racing-Club de Strasbourg Alsace, au club de basket SIG ou même dans les centres commerciaux de la ville alsacienne. Les professeurs de cette école accompagnent les jeunes dans leurs démarches afin de leur donner les moyens d’échanger et de communiquer avec leurs interlocuteurs d’outre-Rhin.
De nombreux élèves et apprentis des BSK et des écoles partenaires strasbourgeoises ont appris par leurs parents et grands-parents que le passé a laissé des cicatrices qu’il est de notre devoir de les réparer. C’est la raison pour laquelle les Berufliche Schulen Kehl sont ancrées dans l’idée directrice de la coopération transfrontalière. 
Au cœur de la zone euro, les BSK coopèrent étroitement avec les partenaires français à différents niveaux. Nos partenaires actuels sont les écoles professionnelles françaises de Strasbourg, Schiltigheim, Châlons-en-Champagne et Reims. Avec eux, nous réalisons des projets communs franco-allemands, des excursions, des visites d’usines, des stages d’étudiants et des échanges de professeurs. En coopération avec nos partenaires, nous développons également des formations dans le domaine de l’école professionnelle franco-allemande. Dans les Écoles professionnelles de Kehl, les étudiants peuvent obtenir des certificats reconnus dans toute l’Europe, y compris le certificat Euregio et le certificat linguistique au niveau national.
Les accords cibles avec le Conseil régional (Regierungspräsidium) de Fribourg contiennent des objectifs qui doivent être atteints dans le cadre d’une coopération transfrontalière avec des partenaires français.
En juillet 2013, la Directrice de l’Académie de Strasbourg, Mme Armande Le Pellec Muller et le Président du Regierungspräsidium de Fribourg, Thomas Hecht, ont signé un traité « dans le but de favoriser l’apprentissage de la langue du pays voisin et de développer la mobilité frontalière des écoles professionnelles de Kehl et les centres de formation de l’Académie de Strasbourg. » 
Tous ces efforts se voient aujourd’hui récompensés par le fait qu’une grande partie de diplômés mettent à profit leur propre expérience franco-allemande dans leur vie professionnelle et personnelle. C’est pour les responsables de cette école kehloise une réussite de compter pour l’année scolaire 2017-2018 près de 50 jeunes français parmi leurs élèves.
En reconnaissance de son engagement de longue date en faveur de la formation professionnelle franco-allemande, les BSK ont reçu en novembre 2017 le Prix De Gaulle-Adenauer.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales