Mardi 19 Novembre 2019  
 

N°124 - Quatrième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Entretien exclusif
Coopération
Diplomatie & Défense
Innovation
  Un partenariat économique franco-allemand au service de l’UE
 
  L’innovation franco-allemande sera au cœur de la croissance de demain
 
  La coopération scientifique pilier de l’amitié franco-allemande
 
  Une coopération franco-allemande essentielle pour l’avenir de l’Europe spatiale
 
  L’Université technique de Munich : un partenariat dynamique avec la France
 
  L’Industrie du Futur au cœur de la coopération technologique franco-allemande
 
  France et Allemagne : deux piliers centraux de l’Europe de l’énergie
 
  De la réconciliation à l’attractivité
 
  « La France et l’Allemagne doivent se rapprocher encore pour être plus forts et affronter les défis de l’avenir »
 
  La CFACI : plus de 60 ans au service des relations bilatérales
 
Culture
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Innovation
 

L’Université technique de Munich : un partenariat dynamique avec la France

Par Dr. Hannemor KEIDEL,
Ancienne Vice-Présidente de l’Université Technique de Munich, chargée des relations scientifiques avec la France

De nombreuses institutions scientifiques françaises de premier plan ont pris part aux célébrations des 150 ans de l’Université Technique de Munich (TUM) en 2018. Peut-être est-ce parce le roi Louis II de Bavière a fondé en 1868 son école polytechnique à Munich d’après le modèle français. Ou bien parce que la Bavière a traditionnellement de nombreux liens avec la France, remontant à plusieurs siècles et qui ont su survivre aux conflits politiques du XXème siècle. Ces liens se renforcent dans tous les domaines depuis 20 ans, en particulier dans l’enseignement supérieur. 
Une raison plus actuelle est la position prédominante de la TUM dans les relations universitaires avec la France : 80 accords Erasmus avec les universités et grandes écoles françaises sur les 138 conclus par la TUM, ainsi que 25 doubles-diplômes avec 15 institutions. Presque toutes les facultés de la TUM participent à ces partenariats, à la pointe de l’excellence des deux traditions de formation en ingénierie, en sciences dures et en médecine : Université Pierre et Marie Curie, École Polytechnique, École des Ponts et Chaussées, CentraleSupélec, École Centrale de Lille, HEC ou encore Eurécom. Depuis 20 ans, la TUM a augmenté ses coopérations de recherche – ses publications communes également, ses échanges de chercheurs et professeurs invités avec ces partenaires. 
Par ailleurs, la TUM (en coopération avec l’autre université munichoise, l’Université Louis-et-Maximilien de Munich – LMU) a fondé un centre dédié aux coopérations avec la France, accueillant aussi le Bureau de coopération universitaire de Munich de l’Ambassade de France en Allemagne. Le Centre fête cette année ses 20 ans et est devenu un modèle dans toute l’Allemagne. 
Ces dernières années, la TUM a développé des partenariats stratégiques, en s’investissant sur le plan institutionnel pour renforcer l’axe franco-allemand dans les domaines scientifiques et de promotion de l’industrie européenne. En particulier, il convient de mentionner deux coopérations récentes : l’adhésion de l’École Polytechnique à l’EuroTech Alliance, et la fondation de l’Académie franco-allemande pour l’Industrie du futur en partenariat avec l’Institut Mines-Télécom (IMT).
La coopération de plusieurs institutions au sein de l’EuroTech Alliance a pour objectif de développer des solutions technologiques aux enjeux actuels de l’Europe tout en considérant les exigences démocratiques du XXIème siècle. Cette coopération est un modèle pour les universités européennes proposées par le Président Macron lors de son discours à la Sorbonne [ndlr, à Paris, le 26 septembre 2017].
L’Académie franco-allemande pour l’industrie du futur fondée par la TUM et l’IMT consacre son travail aux opportunités de la révolution numérique pour l’économie et le marché du travail européens. Les deux institutions coopèrent par le biais de formations communes et de projets de recherche portant sur des sujets cruciaux comme l’intelligence artificielle. Cette coopération s’inscrit dans la ligne politique exprimée dans le nouveau traité de l’Élysée, visant à renforcer la prospérité et la compétitivité européennes. 
Une particularité de la TUM est l’association des disciplines techniques et des sciences sociales, qui permet d’appréhender de façon transdisciplinaire les problèmes de notre société industrielle moderne. Notre travail franco-allemand est en la matière très fructueux grâce à des coopérations avec HEC et Sciences Po Lille. Il prend différentes formes : des échanges étudiants, un double-diplôme avec HEC, des évènements communs comme le Forum franco-allemand des femmes.
En résumé : à la TUM, on expérimente concrètement l’importance des relations universitaires dans le franco-allemand. L’université insuffle des idées, est un moteur pour le progrès, connait le paysage universitaire du partenaire et soutient les approches dites « bottom-up ». De plus, l’université bénéficie d’un environnement très favorable grâce au soutien politique en Bavière et en France, combiné à un écosystème franco-bavarois fort et à la présence de nombreuses entreprises françaises dans la région munichoise.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales