Vendredi 22 Mars 2019  
 

N°123 - Troisième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Côte d'Ivoire
Suède
  Un partenariat entre la Suède et la France fondé sur des valeurs communes
 
  Un rapprochement porté par des intérêts stratégiques communs
 
  La Suède, un partenaire pionnier dans la lutte contre le changement climatique
 
  L’innovation au cœur des relations entre la France et la Suède
 
  400 ans de coopération militaire entre la Suède et la France
 
  « Nos entreprises pourraient mieux faire en Suède »
 
  Une économie européenne en pointe de la R&D
 
  Un partenariat engagé dans l’approfondissement de la coopération économique
 
  La CCSF : un pont entre les milieux d’affaires franco-suédois
 
  Energie : des proximités plaidant pour une coopération active
 
  L’âge d’or des relations culturelles franco-suédoises
 
  Une culture française très prisée en Suède
 
  Des relations d’amitié marquées par le sceau de l’Histoire
 
  Un soutien engagé à l’UNESCO et au système onusien
 
Coopération Internationale
Politique Étrangère
Europe
Défense & Sécurité
Société
Enjeux Économiques
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Suède
 

Un soutien engagé à l’UNESCO et au système onusien

Par S.E.Mme Anna BRANDT,
Ambassadeur, Délégué permanent de la Suède auprès de l’UNESCO

Je suis très honorée par la mission qui m’a été confiée par le gouvernement suédois en me nommant Ambassadeur, Délégué permanent de la Suède auprès de l’UNESCO. J’ai remis mes lettres de créance à sa Directrice générale, Mme Audrey Azoulay, le 12 septembre 2018, et nous avons discuté nos priorités communes pour l’UNESCO lors de notre rencontre.
J’ai déjà assisté à plusieurs réunions et rencontré des membres de la direction de l’UNESCO, ainsi que plusieurs de mes collègues ambassadeurs, je me réjouis de travailler en étroite collaboration avec tous les États membres et l’UNESCO.
La Suède est un ami de longue date et un défenseur de l’Organisation des Nations unies (ONU) dans son ensemble. Nous considérons le système multilatéral comme un atout partagé mais aussi une responsabilité partagée. C’est la raison pour laquelle nous accordons notre soutien politique ainsi que financier à l’ONU. Nous soutenons les réformes initiées par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.
Au printemps 2018, le gouvernement suédois a adopté une nouvelle stratégie globale concernant la coopération de la Suède avec l’UNESCO pour la période 2018-2021. Dans sa stratégie, notre gouvernement stipule que cette coopération suédoise repose sur l’Agenda 2030, l’égalité des genres, la liberté d’expression et la démocratie. 
Cette stratégie souligne clairement le rôle crucial de l’UNESCO dans la promotion des questions fondées sur les droits. Nous nous attendons à ce que l’UNESCO protège non seulement les droits de l’homme, mais aussi qu’elle les défende dans le cadre de son mandat, même dans les moments les plus difficiles. Le soutien au système multilatéral et à une ONU efficace et intégrée sont également au cœur de la stratégie.
Le 10 juillet 2018, la Suède et l’UNESCO ont signé un accord relatif à un programme de coopération, en matière d’éducation, de liberté d’expression et de diversité culturelle, pour une période de quatre ans représentant un montant de 48 millions de dollars. Cet accord est une preuve de l’engagement continu de la Suède et il confirme aussi une coopération longue et fructueuse entre notre pays et l’UNESCO au cours des dix dernières années. 
Nous espérons que cet accord constituera une plateforme utile pour attirer d’autres donateurs et qu’il montrera que l’UNESCO est un acteur moderne contribuant à la réalisation de l’Agenda 2030 et aux besoins de financement de la mise en œuvre de l’initiative du Secrétaire général de l’ONU. L’UNESCO a, en effet, un rôle important à jouer dans la nouvelle réforme de l’ONU.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales