$tabnombandeau  
  Jeudi 17 Janvier 2019  
 

Troisième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Côte d'Ivoire
Suède
  Un partenariat entre la Suède et la France fondé sur des valeurs communes
 
  Un rapprochement porté par des intérêts stratégiques communs
 
  La Suède, un partenaire pionnier dans la lutte contre le changement climatique
 
  L’innovation au cœur des relations entre la France et la Suède
 
  400 ans de coopération militaire entre la Suède et la France
 
  « Nos entreprises pourraient mieux faire en Suède »
 
  Une économie européenne en pointe de la R&D
 
  Un partenariat engagé dans l’approfondissement de la coopération économique
 
  La CCSF : un pont entre les milieux d’affaires franco-suédois
 
  Energie : des proximités plaidant pour une coopération active
 
  L’âge d’or des relations culturelles franco-suédoises
 
  Une culture française très prisée en Suède
 
  Des relations d’amitié marquées par le sceau de l’Histoire
 
  Un soutien engagé à l’UNESCO et au système onusien
 
Coopération Internationale
Politique Étrangère
Europe
Défense & Sécurité
Société
Enjeux Économiques
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Suède
 

Un partenariat entre la Suède et la France fondé sur des valeurs communes

Par Mme Margot WALLSTRÖM,
Ministre des Affaires étrangères de Suède

La Suède et la France entretiennent des liens de coopération historique. Dans chaque domaine, de la culture et la science, à l’innovation, la politique, le commerce et les échanges d’étudiants – nous sommes partenaires privilégiés. Il est facile de comprendre pourquoi le célèbre écrivain suédois August Strindberg, qui a vécu en France durant plusieurs années, a écrit : « vous n’avez pas vécu tant que vous n’avez pas vu un printemps à Paris. »
La Suède comme la France croit fermement au projet européen – nous croyons en notre capacité, en tant qu’Union, à surmonter les divisons et à aller de l’avant pour relever nos défis communs. Le Président français Emmanuel Macron a souligné le besoin de combattre le nationalisme et le populisme en Europe. Je ne peux être qu’en accord avec lui. 
Les pays européens ont besoin de joindre leurs forces pour préserver et développer la coopération au sein de l’Union européenne (UE). Celle-ci reste cruciale pour notre bien-être et notre sécurité. La Suède considère la France comme un partenaire clé dans cet effort. À l’échelle du monde, il est nécessaire de pouvoir compter sur une UE forte soutenant les normes internationales établies, la coopération et les institutions. Une UE qui défend fermement l’accord de Paris sur le climat et qui contribue à construire des conditions de sécurité de long terme, en utilisant un large éventail d’outils comme la coopération au développement, le commerce, la diplomatie, la médiation et les mesures de renforcement de la confiance. Il est également essentiel de consolider la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC), tant dans une perspective civile que militaire. D’importantes initiatives ont été prises pour accentuer notre engagement commun dans cette perspective. La création de la Coopération permanente structurée (CSP) dans le cadre l’UE représente à cet égard une étape clé. 
Être capable de préserver nos valeurs fondamentales est d’une importance de premier plan pour notre unité, ainsi que pour affirmer la puissance et la crédibilité de l’UE en tant qu’acteur global. Nos valeurs communes, que sont la liberté, la démocratie, l’égalité, et l’État de droit, sont non-négociables ; elles constituent le fondement d’une coopération solide et de la confiance mutuelle au sein de l’UE. Nous devons être très clair sur ces points dans les années à venir. 
À l’heure où le multilatéralisme est remis en question, notre travail commun au Conseil de sécurité des Nations unies est plus important que jamais. Le 1er janvier 2016, la Suède a pris son siège de membre non permanent du Conseil de sécurité. Notre travail y a reposé sur les valeurs cardinales de la diplomatie suédoise : le droit international, les droits de l’homme, l’égalité des sexe et l’engagement humanitaire. La coopération européenne au sein du Conseil de sécurité devient de plus en plus importante ; avec la France, la Suède y a entretenu d’excellentes relations de coopération durant son mandat. 
À  travers le monde, femmes et jeunes filles sont négligées en termes de ressources, de représentation et de droits. C’est la simple raison qui motive notre politique étrangère féministe – et qui fait de la Suède le premier pays à le faire. Nous saluons le fort engagement de la France à accentuer son travail sur l’égalité des sexes et à poursuivre sa propre politique étrangère féministe. 
En novembre 2017, le Premier Ministre suédois Stefan Löfven et le Président Emmanuel Macron ont signé un partenariat stratégique pour l’innovation et les solutions vertes entre les deux pays, qui a ouvert la voie à une coopération bilatérale plus étroite dans les domaines d’intérêt mutuel comme les routes électriques, les immeubles intelligents et les véhicules autonomes. La France a également rejoint l’initiative Global Deal en faveur des emplois décents et la croissance inclusive. Nos deux pays sont des leaders mondiaux en matière d’innovation verte et ils contribueront à la transition vers une société plus durable, égalitaire et inclusive. 
La Suède et la France poursuivront leur coopération. Celle-ci continuera à occuper une place importante dans le cœur de beaucoup de Suédois, des étudiants participant à leur premier programme d’échange à notre coopération politique approfondie au sein de l’UE et des Nations unies. J’aspire à resserrer davantage encore ces liens dans les années à venir.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales