$tabnombandeau  
  Mardi 11 Décembre 2018  
 

Deuxième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Émirats Arabes Unis
Azerbaïdjan
  Expo 2025 Bakou Azerbaïdjan : prochain chapitre de l’histoire de l’Azerbaïdjan
 
  « L’Azerbaïdjan a tant à offrir, de sa tradition d’hospitalité à ses merveilles historiques et naturelles »
 
  L’Exposition universelle 2025 : la viabilité de la candidature de Bakou définitivement validée
 
  Les nouveaux horizons du partenariat entre l’Azerbaïdjan et l’UNESCO
 
  « L’UNESCO a accompagné fidèlement le Processus de Bakou dès ses débuts »
 
  Un engagement pour la paix et la sécurité internationales
 
  Azerbaïdjan-Conseil de l’Europe : une coopération sur la base de valeurs mutuelles
 
  L’Azerbaïdjan et les Objectifs du développement durable : une vision de l’avenir
 
  Plus de 50 ans de coopération avec l’Afrique
 
  L’Azerbaïdjan, plaque tournante pour la promotion du dialogue interreligieux et interculturel
 
  Offrir un espace de dialogue et d’échanges
 
  La coopération interparlementaire vecteur du resserrement des liens entre l’Azerbaïdjan et la France
 
  Des liens franco-azerbaïdjanais en développement
 
  Colmar-Shéki : une coopération en plein essor
 
  L’UFAZ, un outil au service de nouvelles générations d’ingénieurs et de techniciens de niveau international
 
  AZPROMO, moteur du renforcement de la compétitivité de l’Azerbaïdjan
 
  « L’Azerbaïdjan demeure une région attractive pour les investissements »
 
  Bakou : un hub des affaires internationales en émergence
 
  CCIAF : vecteur clé des échanges économiques franco-azerbaïdjanais
 
  Le tourisme futur moteur de la diversification économique de l’Azerbaïdjan
 
  Des services publics innovants et modernes favorisant la coopération internationale
 
Fédération Internationale d’Astronautique (IAF)
Prospective
Politique étrangère
Organisations Internationales
Francophonie
Coopération Humanitaire
Enjeux économiques
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Azerbaïdjan
 

Des liens franco-azerbaïdjanais en développement

Par M. Pierre-Alain RAPHAN,
Député de l’Essonne, Président du Groupe d’amitié France-Azerbaïdjan à l’Assemblée nationale

J’ai eu l’honneur d’être nommé, il y a quelques mois, Président du Groupe d’amitié France-Azerbaïdjan à l’Assemblée nationale.
Pour rappel, les groupes d’amitié de l’Assemblée nationale regroupent les députés qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger. Leur but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers ; ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale.
À l’heure actuelle, ce groupe est constitué de 25 députés.
Le groupe a offert un déjeuner en l’honneur de S.E.M. Rahman Mustafayev, Ambassadeur d’Azerbaïdjan en France et travaille actuellement sur plusieurs objectifs en 2018.
Nous souhaitons également, dans le courant de cette année, organiser à l’Assemblée nationale, un colloque historique sur la Première République d’Azerbaïdjan.
En tant que Président de groupe, j’ai effectué un premier déplacement exceptionnel à Bakou où j’ai eu l’honneur d’échanger avec plusieurs personnalités azerbaïdjanaises dont le Président Ilham Aliyev, la Première Vice-Présidente Mehriban Aliyeva, le Ministre des Affaires étrangères Elmar Mammadyarov, le Président du Parlement Oqtay Asadov, le Ministre des Sports Monsieur Azad Rahimov, ainsi qu’avec S.E.Mme Aurélia Bouchez, Ambassadrice de France en Azerbaïdjan. 
L’objectif de ce déplacement consistait à échanger sur la relation et les ambitions relationnelles entre la France et l’Azerbaïdjan dans le cadre du Groupe d’amitié de l’Assemblée nationale.
Nous avons pu évoquer la volonté d’accroître le partenariat économique (rappelons que l’Azerbaïdjan est le premier partenaire économique de la France dans la région du Caucase du Sud) en priorisant une diversité économique (développement de l’Intelligence artificielle, de l’agriculture …).
D’autres projets liés au domaine de la défense ainsi que différents partenariats culturels et sportifs autour de la jeunesse ont été évoqués.
Les deux pays souhaitent également poursuivre leur collaboration dans le secteur de l’éducation et notamment les partenariats entre l’enseignement supérieur français et azerbaïdjanais (comme par exemple dans le cadre de l’Université franco-azerbaidjanaise, dite UFAZ)
Le sujet du conflit du Haut-Karabakh a, par ailleurs, été abordé. Les deux pays souhaitent une sortie diplomatique du conflit dans le respect du droit international et des quatre résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.
De plus, j’ai eu le plaisir de visiter, entre autres, l’UFAZ de Bakou (consortium mis en place avec l’Université de Strasbourg), le magnifique Centre culturel Heydar Aliyev et la résidence de passage du Général De Gaulle lors de ses déplacements dans ce pays.
En 2018, nous célébrerons le centenaire de la proclamation de la Première République indépendante. Rappelons que l’Azerbaïdjan est devenu la première République parlementaire laïque de l’Orient musulman et a donné le droit de vote aux femmes le 21 juillet 1919.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales