$tabnombandeau  
  Mardi 11 Décembre 2018  
 

Deuxième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Émirats Arabes Unis
Azerbaïdjan
  Expo 2025 Bakou Azerbaïdjan : prochain chapitre de l’histoire de l’Azerbaïdjan
 
  « L’Azerbaïdjan a tant à offrir, de sa tradition d’hospitalité à ses merveilles historiques et naturelles »
 
  L’Exposition universelle 2025 : la viabilité de la candidature de Bakou définitivement validée
 
  Les nouveaux horizons du partenariat entre l’Azerbaïdjan et l’UNESCO
 
  « L’UNESCO a accompagné fidèlement le Processus de Bakou dès ses débuts »
 
  Un engagement pour la paix et la sécurité internationales
 
  Azerbaïdjan-Conseil de l’Europe : une coopération sur la base de valeurs mutuelles
 
  L’Azerbaïdjan et les Objectifs du développement durable : une vision de l’avenir
 
  Plus de 50 ans de coopération avec l’Afrique
 
  L’Azerbaïdjan, plaque tournante pour la promotion du dialogue interreligieux et interculturel
 
  Offrir un espace de dialogue et d’échanges
 
  La coopération interparlementaire vecteur du resserrement des liens entre l’Azerbaïdjan et la France
 
  Des liens franco-azerbaïdjanais en développement
 
  Colmar-Shéki : une coopération en plein essor
 
  L’UFAZ, un outil au service de nouvelles générations d’ingénieurs et de techniciens de niveau international
 
  AZPROMO, moteur du renforcement de la compétitivité de l’Azerbaïdjan
 
  « L’Azerbaïdjan demeure une région attractive pour les investissements »
 
  Bakou : un hub des affaires internationales en émergence
 
  CCIAF : vecteur clé des échanges économiques franco-azerbaïdjanais
 
  Le tourisme futur moteur de la diversification économique de l’Azerbaïdjan
 
  Des services publics innovants et modernes favorisant la coopération internationale
 
Fédération Internationale d’Astronautique (IAF)
Prospective
Politique étrangère
Organisations Internationales
Francophonie
Coopération Humanitaire
Enjeux économiques
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Azerbaïdjan
 

L’Azerbaïdjan, plaque tournante pour la promotion du dialogue interreligieux et interculturel

Par S.E.M. Shahin ABDULLAYEV,
Ambassadeur, Représentant Permanent de l’Azerbaïdjan auprès de l’Organisation de Coopération islamique, Ambassadeur d’Azerbaïdjan en Arabie Saoudite

Pays laïc à majorité musulmane, notre pays accueille sur son sol, depuis des temps immémoriaux, des communautés religieuses les plus diverses, des Adorateurs du feu aux Juifs des Montagnes, en passant par les Moloques. Le vivre-ensemble exemplaire, la coexistence religieuse pacifique, l’unité entre les communautés musulmanes, constituent la force et le principal atout de notre pays. 
Située entre l’Europe et l’Asie, appartenant à la fois aux mondes oriental et occidental, l’Azerbaïdjan a fait le choix depuis longtemps de s’engager dans le dialogue entre les peuples et les religions. Ainsi, aux côtés des institutions occidentales et européennes comme le Conseil de l’Europe, nous participons activement dans les organisations œuvrant pour la solidarité islamique comme l’Organisation de Coopération islamique (OCI)
Le développement des relations avec l’OCI est une des priorités de notre politique étrangère et revêt une importance stratégique. Après la restauration de notre indépendance, l’Azerbaïdjan a été le premier pays de l’ex-espace soviétique à rejoindre l’OCI en décembre 1991. 
Il convient de noter que l’Azerbaïdjan entretenait déjà des relations avec les États membres de l’OCI, certes limitées, à la fin des années 1980. La tenue de la conférence internationale « Les musulmans dans la lutte pour la paix » à Bakou, en octobre 1986, a attiré l’attention du monde islamique sur l’Azerbaïdjan. La conférence était organisée à l’occasion de « l’Année de la paix » des Nations unies, avec la participation de la plupart des États membres de l’OCI. 
Parmi les organisations internationales, l’OCI s’est toujours distinguée par sa position claire, systématique et sincère concernant la reconnaissance de l’intégrité territoriale et l’inviolabilité des frontières internationalement reconnues de l’Azerbaïdjan.
Aujourd’hui, nos échanges se sont considérablement élargis et intensifiés. Multidimensionnelle, notre coopération s’étend notamment aux relations culturelles et socio-économiques, mais aussi à l’organisation et à l’accueil des événements internationaux.
Ces dernières années, Bakou a accueilli une dizaine de réunions des ministres des Affaires étrangères, du tourisme, de l’Éducation, de la Culture et du Travail des pays membres de l’OCI. 
Une nouvelle dynamique politique s’observe également depuis le début des années 2010. Lors de sa présidence du Conseil de sécurité de l’ONU en 2013, l’Azerbaïdjan a initié une réunion de haut niveau entre l’ONU et l’OCI, à la suite de laquelle une déclaration présidentielle a été adoptée. 
Un des événements les plus marquants de la coopération Azerbaïdjan-OCI a sans doute été l’accueil de la 4ème édition des Jeux de la Solidarité islamique qui se sont déroulés en mai 2017 à Bakou. Le 22 mai 2017 – le dernier jour des Jeux– l’Azerbaïdjan a officiellement présenté sa candidature auprès du BIE pour l’accueil de l’Exposition universelle 2025.
Notre pays collabore en outre étroitement avec les organisations spécialisées de l’OCI comme l’Organisation islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO) dont il est membre depuis 1991 et la Banque islamique de Développement (BID) depuis 1992. 
Nos relations sont particulièrement denses avec l’ISESCO. La Vice-Présidente de la République d’Azerbaïdjan, S.E.Mme Mehriban Aliyeva, participe activement aux activités de l’ISESCO dont elle est Ambassadeur de bonne volonté depuis 2006.
En 2008, le siège de cette Organisation à Rabat a accueilli les Journées culturelles de l’Azerbaïdjan. La même année a été organisé un forum international sur le thème « L’élargissement du rôle des femmes dans le dialogue interculturel » à l’initiative de la Fondation Heydar Aliyev, de l’UNESCO et de l’ISESCO. En 2009, la ville de Bakou a été désignée capitale de la culture islamique, titre décerné pour un an par l’ISESCO. La ville de Nakhchivan a, quant à elle, été choisie Capitale de la culture islamique pour l’année 2018, et accueillera dans ce cadre nombre d’événements et festivités tout au long de l’année.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales