$tabnombandeau  
  Mardi 11 Décembre 2018  
 

Deuxième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Émirats Arabes Unis
Azerbaïdjan
  Expo 2025 Bakou Azerbaïdjan : prochain chapitre de l’histoire de l’Azerbaïdjan
 
  « L’Azerbaïdjan a tant à offrir, de sa tradition d’hospitalité à ses merveilles historiques et naturelles »
 
  L’Exposition universelle 2025 : la viabilité de la candidature de Bakou définitivement validée
 
  Les nouveaux horizons du partenariat entre l’Azerbaïdjan et l’UNESCO
 
  « L’UNESCO a accompagné fidèlement le Processus de Bakou dès ses débuts »
 
  Un engagement pour la paix et la sécurité internationales
 
  Azerbaïdjan-Conseil de l’Europe : une coopération sur la base de valeurs mutuelles
 
  L’Azerbaïdjan et les Objectifs du développement durable : une vision de l’avenir
 
  Plus de 50 ans de coopération avec l’Afrique
 
  L’Azerbaïdjan, plaque tournante pour la promotion du dialogue interreligieux et interculturel
 
  Offrir un espace de dialogue et d’échanges
 
  La coopération interparlementaire vecteur du resserrement des liens entre l’Azerbaïdjan et la France
 
  Des liens franco-azerbaïdjanais en développement
 
  Colmar-Shéki : une coopération en plein essor
 
  L’UFAZ, un outil au service de nouvelles générations d’ingénieurs et de techniciens de niveau international
 
  AZPROMO, moteur du renforcement de la compétitivité de l’Azerbaïdjan
 
  « L’Azerbaïdjan demeure une région attractive pour les investissements »
 
  Bakou : un hub des affaires internationales en émergence
 
  CCIAF : vecteur clé des échanges économiques franco-azerbaïdjanais
 
  Le tourisme futur moteur de la diversification économique de l’Azerbaïdjan
 
  Des services publics innovants et modernes favorisant la coopération internationale
 
Fédération Internationale d’Astronautique (IAF)
Prospective
Politique étrangère
Organisations Internationales
Francophonie
Coopération Humanitaire
Enjeux économiques
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Azerbaïdjan
 

Azerbaïdjan-Conseil de l’Europe : une coopération sur la base de valeurs mutuelles

Par S.E.M. Emin EYYUBOV,
Ambassadeur, Représentant permanent de l’Azerbaïdjan auprès du Conseil de l’Europe

Après avoir rétabli son indépendance étatique sur la base des idéaux proclamés par la République Démocratique d’Azerbaïdjan (RDA) en 1918, l’Azerbaïdjan a adhéré en tant que membre à part entière de la famille européenne au Conseil de l’Europe le 25 janvier 2001, date à laquelle notre drapeau tricolore a été hissé par notre Leader national Heydar Aliyev devant le siège de l’Organisation.
Cette adhésion au Conseil de l’Europe, qui partage et promeut les principes fondamentaux des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit, a représenté le point de départ d’une nouvelle période. Elle a ouvert de nouvelles possibilités dans son partenariat avec les institutions européennes et a contribué à renforcer son image et son influence sur la scène internationale.
L’adhésion de l’Azerbaïdjan au Conseil de l’Europe a donné à notre jeune démocratie l’opportunité d’y recourir comme une tribune et une plateforme en vue de mieux faire connaître à la communauté internationale les problèmes auxquels elle est confrontée. Au cours des 17 dernières années, l’Azerbaïdjan, devenu partie de l’espace juridique unique européen en adhérant à plus de 60 instruments juridiques du Conseil de l’Europe, a accompli des efforts continus pour perfectionner sa législation en matière de droits de l’homme, de démocratie et d’Etat de droit et de la rendre plus conforme aux standards européens.
Durant ces années, l’Azerbaïdjan a réussi à bâtir une société démocratique au sein de laquelle les droits de l’homme et les libertés fondamentales sont garantis : la presse et les institutions indépendantes ainsi que la société civile œuvrent en toute liberté. La coopération avec le Conseil de l’Europe, fondée sur des relations mutuellement avantageuses, a joué un rôle essentiel dans ce processus.
La présidence azerbaïdjanaise du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, qui s’est étendue sur six mois, de mai à novembre 2014, a marqué l’une des pages les plus importantes de l’adhésion de notre pays au Conseil de l’Europe. Cette présidence du Comité des Ministres, l’instance de décision de l’Organisation et sa structure de discussion des problèmes et des menaces actuels rencontrés dans l’espace qu’elle couvre, a revêtu une importance cruciale pour la promotion des objectifs généraux de l’Organisation.
Durant sa présidence, l’Azerbaïdjan a déployé des efforts importants pour faire avancer les objectifs de l’Organisation en matière de droits de l’homme, de démocratie et d’Etat de droit. Lors de la définition des priorités de la présidence, l’Azerbaïdjan a accordé une attention particulière aux questions les plus actuelles figurant à l’ordre du jour du Conseil de l’Europe, ainsi qu’aux problèmes et aux menaces auxquels sont confrontés les pays membres. En outre, des réalisations et des avantages comparatifs de l’Azerbaïdjan dans certains domaines essentiels ont été mis en avant.
La lutte contre la corruption, qui a produit des résultats significatifs grâce aux réformes entreprises au niveau national, a été désignée comme une des principales priorités de la présidence. De plus, un certain nombre d’événements organisés en Azerbaïdjan dans le cadre d’une autre priorité, destinée à consolider des sociétés culturellement diverses, ont permis de mieux connaître son climat de tolérance et son modèle de coexistence réussie avec la démonstration de l’importance accordée au dialogue interculturel et interreligieux.
Le soutien aux activités du Conseil de l’Europe pour garantir la prospérité et la cohésion sociale, ayant une importance particulière dans l’édification de sociétés stables et florissantes sur le continent européen, n’est pas passé inaperçu. À travers les événements organisés, la présidence azerbaïdjanaise a mis l’accent sur les questions visant la protection des droits de l’homme pour les groupes vulnérables et l’accès de chaque individu aux droits sociaux sans aucune discrimination.
De surcroît, l’Azerbaïdjan a réussi à focaliser l’attention sur l’éducation aux droits de l’homme et à la citoyenneté démocratique. Ainsi, notre pays a mené à bien le programme de sa présidence avec près de 20 événements organisés tant sur son territoire  qu’à Strasbourg, consacrés aux questions mentionnées, à la mise en œuvre effective de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH), notamment au soutien et à la promotion de la politique de voisinage régissant la coopération du Conseil de l’Europe avec des partenaires importants des régions voisines.
En outre, la présidence azerbaïdjanaise a contribué à atteindre les objectifs de l’Organisation. Elle a aussi permis d’accroître l’efficacité des travaux accomplis dans les domaines concernés et a joué un rôle sans précédent dans l’approfondissement de la coopération de l’Azerbaïdjan avec le Conseil de l’Europe. 
Attachant de l’importance au renforcement des relations avec le Conseil de l’Europe, l’Azerbaïdjan est partisan du développement de cette coopération sur la base de la compréhension et du respect mutuels, et de manière constructive et efficace. De ce point de vue, l’Azerbaïdjan, pays qui partage les valeurs du Conseil de l’Europe, se dit prêt à apporter sa précieuse contribution à la promotion durable de ces valeurs.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales