$tabnombandeau  
  Mardi 11 Décembre 2018  
 

Deuxième trimestre 2018

La lettre diplometque
  Éditorial
Émirats Arabes Unis
  Un partenariat stratégique privilégié dans la région du Golfe
 
  Les Émirats Arabes Unis : un enjeu prioritaire pour la diplomatie parlementaire
 
  Une coopération franco-émirienne essentielle
 
  « Le lien entre nos deux pays se développe dans toutes les dimensions »
 
  Les FFEAU : acteur majeur de la coopération militaire franco-émirienne
 
  L’espace : un domaine clé du partage d’expérience
 
  Union européenne-Émirats Arabes Unis : une coopération dynamique
 
  La diplomatie émirienne à l’épreuve de la crise du Qatar
 
  Un partenariat porté par une ambition culturelle commune
 
  Un partenariat gagnant-gagnant entre Sharjah et la France
 
  Une alliance internationale pour faire triompher la culture contre la barbarie
 
  Sorbonne Université : une chance pour la PSUAD
 
  L’Alliance Française, pilier historique de la francophonie aux Émirats
 
  Expo 2020 Dubai - « Connecter les Esprits, Construire le Futur »
 
  Expo 2020 Dubai : une participation française novatrice
 
  La France est de retour : l’exemple des Émirats Arabes Unis
 
  Une économie émirienne toujours aussi attractive
 
  BPIfrance : un acteur clé de la présence française aux Émirats
 
  Masdar et la France : 12 ans de collaboration
 
  Dubaï : hub incontournable pour les investisseurs français
 
Azerbaïdjan
Fédération Internationale d’Astronautique (IAF)
Prospective
Politique étrangère
Organisations Internationales
Francophonie
Coopération Humanitaire
Enjeux économiques
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Émirats Arabes Unis
 

Dubaï : hub incontournable pour les investisseurs français

Entretien avec Mme Agnès LOPEZ CRUZ,
Directrice générale du French Business Council (FBC) Dubai & Northern Emirates

Membre du réseau Chambre de commerce et d’industrie France International, le FBC représente aujourd’hui, avec près de 800 membres, la plus grande communauté d’affaires française et francophile au Moyen-Orient. Le FBC est également classé 10ème plus grande Chambre au niveau mondial parmi les 120 Chambres du réseau.

La Lettre Diplomatique : Madame la Directrice générale, pourriez-vous nous décrire les missions et les activités du French Business Council Dubai & Northern Emirates ?

Mme Agnès Lopez Cruz : Depuis 1987, le French Business Council (FBC) Dubai & Northern Emirates (Chambre de Commerce Française pour Dubai et les Emirats du Nord) s’emploie à renforcer et à promouvoir les relations économiques franco-émiriennes. Cette organisation privée de droit local qui dispose d’une équipe de 16 salariées, a pour principale ambition de créer un terrain fertile au succès des deux communautés en favorisant les relations d’affaires, le développement économique et le partage de connaissances.
Le FBC dépend directement de la Dubai Chamber of Commerce, qui est notre entité de tutelle, mais aussi et surtout un partenaire stratégique de nos actions.
Nos membres sont eux majoritairement des sociétés françaises. Toutefois, nous comptons de plus en plus de sociétés localement implantées qui souhaitent accroitre leurs relations avec la France. Cette large et dynamique communauté d’affaires est diverse tant en terme de secteurs d’activités que de taille d’entreprises. Le périmètre d’action est très large et couvre souvent une partie de l’Afrique, le Moyen-Orient, voire parfois même une partie de l’Asie. Dubaï est en effet une véritable plateforme régionale.
Nos principales missions consistent : 
- À aider les sociétés membres à développer leurs réseaux, mettre à jour leurs connaissances et à se positionner sur les projets porteurs de leurs domaines d’activité. Pour ce faire, nous organisons plus d’une centaine d’évènements par an (évènements de réseautage, forums économiques, comités sectoriels, groupes de travaux pour les fonctions support dans l’entreprise, conférences pays…).
- À aider les entreprises encore en France à appréhender le marché et à s’implanter aux Émirats Arabes Unis : nous travaillons de concert avec Business France avec qui nous avons signé une convention de partenariat. Le FBC dispose de deux incubateurs : l’un dédié à l’hébergement de Volontariat international en Entreprise (VIE) et l’autre permettant d’avoir une entité juridique et des salariés en propre aux Émirats avec un service clé en main. En outre, nous disposons d’un service d’aide au recrutement, qui permet aux entreprises de trouver localement de nouveaux talents français et francophones.
- Enfin, notre « double casquette  franco-émirienne » nous permet d’avoir des introductions privilégiées auprès des principaux acteurs locaux publics ou privés.

L.L.D. : Quelles opportunités d’affaires Dubaï et l’ensemble des Émirats Arabes Unis peuvent offrir aux entreprises françaises ?

A.L.C. : Les opportunités d’affaires dans le pays et, plus largement, sur la zone sont multiples. 
Le FBC anime sept comités sectoriels relatifs aux secteurs les plus porteurs, à savoir : développement durable, nouvelles technologies, santé, industrie agroalimentaire, luxe et retail, construction, transport.
Le savoir-faire français est reconnu dans ces secteurs mais la concurrence de pays émergents (Chine, Inde…) tout comme de nos voisins européens (Allemagne, Grande-Bretagne, Italie …) est féroce. Il y a encore de la place pour l’innovation ainsi que pour les produits et services de niche sur les secteurs précédemment cités. Les entreprises qui ont une stratégie à l’export avec un spectre régional et se donnent  financièrement et humainement les moyens de leurs ambitions y arrivent, et nous avons d’ailleurs de beaux exemples parmi nos membres start-up ou TPE. Nous organisons ainsi depuis deux ans un Prix  « French Tech Dubai UAE » remis lors de notre grand Gala annuel devant un parterre de plus de 1 000 invités.
Les cinq Émirats du Nord, qui sont moins connus que Abu Dhabi (la capitale fédérale) et Dubai (la capitale commerciale), sont aussi de possibles débouchés notamment dans les secteurs des énergies renouvelables, du tourisme, de l’hôtellerie, de l’agroalimentaire ou bien encore de la santé. 
Pour conclure, les Émirats Arabes Unis, et tout particulièrement Dubaï, font preuve d’un dynamisme et d’une résilience qui sont d’autant plus remarquables dans le contexte économique et politique que connait la zone.  L’organisation de l’Exposition universelle en 2020 à Dubaï est un formidable accélérateur de la stratégie «  smart city » de l’ensemble de la Fédération émirienne  et est également source d’opportunités pour nos entreprises.

L.L.D. : Quels événements marquants retenez-vous pour les perspectives d’intensification des liens économiques et commerciaux entre la France et les Émirats Arabes Unis ?

A.L.C. : En septembre 2017, s’est tenu le premier Business Engagement Summit UAE-France, organisé par l’Autorité des Transports de Dubaï (RTA) et le FBC Dubai & Northern Emirates. Il s’est déroulé en présence de M. Mattar Al Tayer, Directeur général et Président du Conseil d’administration de RTA. 63 entités émiriennes et françaises y ont participé. Ce forum visait à stimuler les partenariats publics privés (PPP), à favoriser un climat d’investissement propice au développement de la coopération commerciale entre RTA et le monde des affaires français aux Émirats Arabes Unis. Il a également abordé les questions relatives à l’investissement, à la mobilité et à l’innovation.
Bien entendu, l’organisation en novembre 2017 du premier Forum économique Émirats Arabes Unis France à l’occasion de la venue du Président Emmanuel Macron, a marqué un temps fort des relations économiques franco-émiriennes. Il était organisé en collaboration avec la Dubai Chamber of Commerce and Industry et le FBC Dubai & Northern Emirates et les services économique de l’Ambassade de France. 
Ce forum, au cours duquel ont été signés une dizaine de partenariats entre entités françaises et émiriennes, a rassemblé près de 400 entreprises et quelques 200 dirigeants des deux pays des secteurs publics et privés. Il s’est articulé autour de panels de discussions abordant les différents thèmes phare de l’Exposition universelle qu’accueillera Dubaï en 2020 : « opportunités, mobilité et durabilité ». M. Benjamin Griveaux, alors Secrétaire d’État au Ministère français de l’Économie et des Finances, ainsi que des experts, notamment les présidents et présidents-directeurs généraux de Fetchr, RTA, JC Decaux, RATP Dev, DEWA, Masdar, EDF et Engie, ont échangé sur l’évolution et les perspectives de la coopération future entre les Émirats Arabes Unis et la France.
J’ajouterais qu’en avril 2018 s’est déroulé la 2ème édition du French Tech Award Dubai UAE, suite à sa certification par le gouvernement français en octobre 2016. Cette initiative était organisée par notre Chambre avec le soutien des membres de French Tech Dubai EAU. En outre, KPMG est le partenaire du prix et garantit son impartialité.
Le trophée a été remis durant le dîner de gala annuel du FBC Dubai & Northern Emirates 2018, devant plus de 1 000 invités. Le lauréat 2017 était la start up ZERO.1, évoluant dans la technologie Li-Fi. En 2018, c’est la start up Bodyo, conceptrice de « pods » intelligents dans le domaine de la santé qui a remporté le Prix. 
Enfin, notre organisation a participé à une compétition organisée par le Ministère de l’Économie de l’Émirat de Dubaï et a remporté le Dubai Quality Award for Representative Entity remis par le Vice-Gouverneur de Dubaï le 22 avril 2018. Ce prix, qui n’avait en 24 ans jamais été remis à un « business council » étranger, nous confère également un label qualité local pour trois ans.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales