Jeudi 27 Juin 2019  
 

N°120 - Quatrième trimestre 2017

La lettre diplometque
  Préfaces
Entretien exclusif
Diplomatie
Coopération Décentralisée
Innovation Scientifique
Économie
Culture
  Le meilleur de la culture japonaise pour célébrer 160 ans de relations diplomatiques
 
  « L’UNESCO est un élément clé de la coopération franco-japonaise »
 
  La culture au cœur de l’action de la France au Japon
 
  À Paris, une présence culturelle dynamique du Japon
 
  À Grez-sur-Loing, une tradition de rencontre des cultures françaises et japonaises
 
  Des légumes d’exception pour transmettre la créativité japonaise
 
  « Pour le bien-être et le bonheur de tous les hommes », un principe cher à la Fondation Ishibashi
 
  La Maison franco-japonaise : vecteur de la coopération culturelle et scientifique entre la France et le Japon
 
  Orienter la diplomatie culturelle franco-japonaise vers des échanges intellectuels fructueux
 
  Le japonais, une langue qui séduit de plus en plus les Français
 
  À Sapporo, la langue et la culture françaises attirent toujours davantage le public japonais
 
  Vers de nouveaux records pour les touristes français au Japon
 
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Culture
 

À Paris, une présence culturelle dynamique du Japon

Par M. Tsutomu SUGIURA,
Président de la Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP)

La Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP) a été construite grâce au financement du gouvernement japonais, mais aussi du secteur privé et a ouvert ses portes au public en 1997, il y a un peu plus de 20 ans. 60 ans auparavant, Paul Claudel, lors de la cérémonie inaugurale de la Maison franco-japonaise à Tokyo, exprimait le souhait de voir un jour à Paris, un établissement similaire. 
La MCJP a pour but de promouvoir la culture japonaise, y compris l’enseignement de la langue japonaise, d’être un centre de ressources sur le Japon grâce à la bibliothèque, et d’offrir un lieu de rencontre entre français, japonais et européens. Au moment de notre ouverture au public, nous avons organisé l’exposition “Le siècle du Design” et le concert de Toru Takemitsu dans cet esprit. J’en garde un vif souvenir puisque j’étais alors Directeur des activités culturelles de la MCJP. 
À cette époque, c’était la culture traditionnelle japonaise qui intéressait le plus le public français. Mais depuis l’année où nous avons organisé une conférence-débat et la projection de la série animée Sailor Moon en présence de l’auteur Naoko Takeuchi, le nombre de visiteurs appartenant à la jeune génération a notablement augmenté. Cette tendance a pris son élan après le démarrage de Japan Expo et vous pouvez aujourd’hui constater son ampleur.
Depuis mon arrivée à la tête de la MCJP en 2016,  trois lignes directrices guident mon action concernant la mise en valeur de projets : 
- qui révèlent la culture traditionnelle sous une forme contemporaine, 
- qui témoignent d’une résonance entre l’art et la science ou les nouvelles technologies, 
- et qui promeuvent les échanges culturels entre la France et le Japon bien sûr, et plus largement les échanges culturels avec l’Asie et l’Afrique.
Sur la base de ces trois axes, nous mettons en œuvre des activités qui attirent non seulement les amateurs de culture traditionnelle japonaise, mais également les jeunes générations. 
L’année 2018 est placée sous le signe du 160ème anniversaire de la signature du premier traité d’amitié et de commerce franco-japonais. Afin de commémorer cette date fondatrice des relations entre nos deux pays, nous organiserons en France une saison culturelle japonaise intitulée Japonismes 2018. Ce projet d’envergure présentera, de juillet 2018 à février 2019, principalement à Paris mais aussi dans plusieurs villes en France, toutes les facettes de la culture japonaise, qu’elle soit classique ou contemporaine. La MCJP constitue un pivot central en France d’organisation et d’information autour de ce projet en collaboration avec l’Ambassade du Japon en France et les institutions françaises concernées.
En prélude à cet  événement,  la MCJP a d’ailleurs présenté, du 22 novembre 2017 au 20 janvier 2018, une exposition intitulée À l’aube du japonisme - Premiers contacts entre la France et le Japon. Comme vous le savez déjà, de nombreux objets japonais ont été apportés en France par l’intermédiaire de commerçants hollandais et chinois pendant les années entre 1840 et 1867. J’ai élaboré le projet de cette exposition avant même que le projet Japonismes 2018 soit conçu. C’est une heureuse coïncidence. 
Au-delà de cette exposition au sein de notre établissement, la MCJP, qui représente la Fondation du Japon en France, a co-organisé avec le Centre Pompidou Metz deux expositions, à savoir Japan-ness - Architecture et urbanisme au Japon depuis 1945 et Japanorama - Nouveau regard sur la création contemporaine. Elles constituent également d’importants préludes à Japonismes 2018.
Japonismes 2018 offrira au public français l’occasion de découvrir de nombreuses manifestations culturelles japonaises et je suis certain que cela contribuera à renforcer la compréhension mutuelle et l’amitié déjà remarquable entre nos deux pays.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales