Dimanche 18 Août 2019  
 

N°120 - Quatrième trimestre 2017

La lettre diplometque
  Préfaces
Entretien exclusif
Diplomatie
Coopération Décentralisée
Innovation Scientifique
Économie
Culture
  Le meilleur de la culture japonaise pour célébrer 160 ans de relations diplomatiques
 
  « L’UNESCO est un élément clé de la coopération franco-japonaise »
 
  La culture au cœur de l’action de la France au Japon
 
  À Paris, une présence culturelle dynamique du Japon
 
  À Grez-sur-Loing, une tradition de rencontre des cultures françaises et japonaises
 
  Des légumes d’exception pour transmettre la créativité japonaise
 
  « Pour le bien-être et le bonheur de tous les hommes », un principe cher à la Fondation Ishibashi
 
  La Maison franco-japonaise : vecteur de la coopération culturelle et scientifique entre la France et le Japon
 
  Orienter la diplomatie culturelle franco-japonaise vers des échanges intellectuels fructueux
 
  Le japonais, une langue qui séduit de plus en plus les Français
 
  À Sapporo, la langue et la culture françaises attirent toujours davantage le public japonais
 
  Vers de nouveaux records pour les touristes français au Japon
 
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Culture
 

La culture au cœur de l’action de la France au Japon

Par M. Pierre COLLIOT,
Conseiller culturel,
Directeur de l’Institut français au Japon (IFJ)

La France dispose au Japon d’un réseau culturel dynamique enraciné dans le paysage culturel national et local. Ce réseau est le legs de Paul Claudel, précieuse lettre de noblesse et outil d’influence reconnu,  dans un pays où les partenariats ne se construisent que dans la durée. 
Ce réseau, tout à fait unique, bénéficie d’atouts forts : l’excellence de nos relations avec les acteurs locaux, culturels, universitaires ou institutionnels, nourries de plus d’un siècle d’échanges ; l’étendue de sa présence sur l’ensemble de l’Archipel (les cinq antennes de l’Institut français du Japon (IFJ) rejointes par les quatre Alliances françaises, qui complètent sa cartographie du Kyushu à l’Hokkaïdo) qui lui donne un ancrage territorial et une crédibilité inégalée (à Fukuoka, l’IFJ constitue la seule représentation européenne officielle dans le Kyushu, île dynamique et ouverte sur l’Asie du Sud-Est) ; la forte croissance des effectifs de ses lycées de Tokyo et Kyoto ; la place prépondérante de notre patrimoine culturel (arts visuels, danse et musique classique, chanson, cinéma) dans le cœur des Japonais, qui investissent dans la « valeur » France ; la Villa Kujoyama, résidence d’artistes dont le rayonnement porte au Japon même, depuis 25 ans, un message alliant, via les métiers d’art notamment, tradition et modernité, qui entre parfaitement en résonance avec les préoccupations actuelles de nos partenaires japonais ; enfin un centre de recherche hébergé au sein de la Maison franco-japonaise, dont l’excellence intellectuelle dans le domaine de la recherche en sciences sociales et humaines entre nos deux pays dépasse largement les frontières de l’Archipel.
Les défis ne manquent cependant pas : le nombre d’apprenants de français est en diminution depuis une dizaine d’année, notamment avec la suppression d’une seconde langue étrangère obligatoire dans le système éducatif japonais et la montée en puissance, dans une dynamique régionale toute naturelle, du chinois et du coréen ; les nouvelles habitudes de consommation en biens culturels des jeunes générations qui, au Japon comme partout ailleurs, se laissent volontiers séduire par l’offre immédiate, quand leurs aînés s’attachaient plus volontiers à cultiver une relation de fidélité ; enfin, la France aimée des Japonais, est encore trop souvent éloignée du message que nous voulons porter, celui d’un pays dynamique économiquement, attractif et en pointe culturellement et intellectuellement.  
Aussi, l’action culturelle de la France vise-t-elle à recréer, nourrir et faire fructifier, à destination des jeunes générations, une envie de France qui porte cet ambitieux message de modernité et d’esprit innovant : encouragement de la mobilité étudiante ; priorité donnée aux nouvelles tendances et formes hybrides de la création contemporaine comme les arts numériques avec le festival Digital Choc (en février) ou le soutien apporté au secteur en devenir des arts du cirque et de la rue ; développement des industries culturelles et créatives (musiques, cinéma, triptyque livre/édition/traduction) ; promotion du débat d’idées sur des sujets d’actualité sociale prégnants dans les deux pays (discriminations, égalité femmes-hommes, innovation sociale, intelligence artificielle) ; développement d’une offre à destination du jeune public, notamment à travers la promotion de la bande dessinée et l’éducation au cinéma et à la culture. 
Des échéances majeures guideront et dynamiseront cette action pour les trois ans à venir : le 160ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays en 2018, année qui célèbrera également le 150ème anniversaire de la naissance de Paul Claudel, figure tutélaire de notre relation et les 60 ans du pacte d’amitié entre Kyoto et Paris ; des rendez-vous à forte visibilité (un Tandem entre Paris et Tokyo en 2018, un temps fort dédié aux arts visuels, à la création contemporaine française dans des domaines de pointe comme le design et l’architecture, en 2019), la Coupe du monde de rugby en 2019 et les Jeux olympiques de Tokyo 2020. C’est une opportunité incroyable, alors que Paris accueillera les jeux suivants en 2024, en s’appuyant sur les remarquables ambitions de nos partenaires japonais (olympiades culturelles des JO, ouverture très forte au tourisme, investissements en Afrique), tant pour l’apprentissage du français que pour notre action culturelle ou, encore le projet de prestige de la construction/rénovation, pour l’été 2020, du nouvel Institut français du Japon à Tokyo par l’architecte japonais de renom Sou Foujimoto. 
La France et le Japon se doivent d’être ensemble, à l’heure, à ces rendez-vous, parce que la relation franco-japonaise n’a jamais été aussi dense, nourrie et prometteuse.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales