Lundi 19 Août 2019  
 

N°118 - Deuxième trimestre 2017

La lettre diplometque
  Éditorial
Arménie
 
 
  25 ans de relations diplomatiques fondés sur des liens d’amitié historiques et sincères
 
  Une relation dense qui s’appuie sur une histoire ancienne
 
  « La France doit être aux côtés de l’Arménie »
 
  En route pour le Sommet de la Francophonie en Arménie
 
  France-Arménie : un partenariat solide sur la scène internationale
 
  Le Conseil de l’Europe : une organisation clé pour la politique étrangère arménienne
 
  La DFA : un acteur incontournable de l’économie arménienne
 
  Les nouvelles promesses de l’économie arménienne
 
  Un jumelage européen exemplaire entre la France et l’Arménie
 
  25 ans d’appartenance à l’UNESCO
 
  « L’UFAR s’est fixé un projet stratégique ambitieux pour les 10 prochaines années »
 
  La mission archéologique Caucase : œuvrer à une meilleure connaissance de la préhistoire de l’Arménie et de la région
 
  Contribuer à la diffusion de la culture et des valeurs françaises et francophones
 
Djibouti
Économie
Francophonie
Europe
Défense
Protocole
Santé
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Arménie
 

25 ans de relations diplomatiques fondés sur des liens d’amitié historiques et sincères

Par S.E.M. Edward NALBANDIAN,
Ministre des Affaires étrangères de la République d’Arménie

Les relations entre la France et l’Arménie sont pluriséculaires. Nos deux peuples ont entretenu des liens étroits dès le Moyen Âge, tissant alors le socle de l’amitié qui unit, aujourd’hui, nos pays. 
Les Arméniens et les Français ont toujours été ensemble dans les tournants importants de leur histoire. Les Arméniens ont lutté et versé leur sang aux cotés des Français depuis le Moyen Âge, et plus près de nous – durant la Première Guerre mondiale et, surtout, la Seconde – dans le combat contre le fascisme. Au début du XXème siècle, la France a tendu une main fraternelle à des dizaines de milliers d’Arméniens rescapés du génocide qui ont trouvé dans ce pays d’accueil une deuxième patrie. 
Particulièrement attachées à leur identité culturelle, les générations de Français d’origine arménienne se sont, en même temps, parfaitement intégrées dans la société française et ont fait preuve d’un dévouement singulier à la France. Aujourd’hui, avec ses centaines de milliers de citoyens d’origine arménienne, la France possède l’une des plus importantes communautés arméniennes au monde et la première en Europe.
L’année 1992 a été particulièrement importante dans l’histoire de l’amitié franco-arménienne. Il y a vingt-cinq ans, le 24 février, des relations diplomatiques ont été établies entre la République d’Arménie et la République française. Le regard rétrospectif sur cette nouvelle page de notre histoire révèle plusieurs temps forts, comme la reconnaissance par la France du Génocide des Arméniens en 2001 ; l’Année de l’Arménie en France en 2006-2007 sous le slogan symbolique d’ «Arménie mon Amie», les visites d’États des présidents des deux pays démontrant le niveau de relations le plus élevée entre nos deux pays. 
En outre, les relations franco-arméniennes se nourrissent profondément de liens interparlementaires très solides, une coopération décentralisée exemplaire de plus en plus élargie, des relations économiques avec un potentiel prometteur, une coopération dans les domaines culturel, scientifique et éducatif. Le fait que l’Arménie accueillera en 2018 le prochain sommet de la Francophonie est aussi un hommage rendu par l’Arménie à ses relations avec la France et aux valeurs qu’elle incarne.
Enfin, l’Arménie apprécie hautement les efforts continuels déployés par la France, co-président du Groupe de Minsk de l’OSCE, pour la solution pacifique du conflit du Haut-Karabagh. 
Les liens entre l’Arménie et la France sont solides et ont, j’en suis persuadé, un avenir radieux, car ils reposent sur des traditions fortes et sur des valeurs communes. 
Le dossier spécial de « La Lettre diplomatique » consacré à l’Arménie à l’occasion du 25ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Arménie et la France viendra, j’en suis convaincu, mettre une nouvelle fois en lumière les relations franco-arméniennes caractérisées à juste titre de privilégiées.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales