$tabnombandeau  
  Jeudi 22 Juin 2017  
 

Quatrième trimestre 2016

La lettre diplometque
  Éditorial
Afghanistan
Bangladesh
  Trouver la bonne gouvernance sur les migrations
 
  Le Bangladesh, une stratégie réussie de lutte contre la pauvreté
 
  Le Bangladesh est prêt à approfondir ses relations avec l’Union européenne
 
  Le Bangladesh à l’avant-garde du maintien de la paix
 
  France et Bangladesh : des relations d’avenir
 
  L’éducation vecteur du rapprochement franco-bangladais
 
  Bandarban : une destination touristique merveilleuse au Bangladesh
 
  Sur la voie de l’émergence
 
Suriname
Prospective
Coopération Internationale
Organisations Internationales
Sciences & hautes technologies
Francophonie
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Bangladesh
 

Bandarban : une destination touristique merveilleuse au Bangladesh

Situé à l’est du Bangladesh, le district de Bandarban est appelé le toit du Bangladesh. Il constitue la zone la plus élevée du pays dont il abrite les trois plus hautes montagnes. Celles-ci surplombent un magnifique paysage comptant de multiples collines verdoyantes, rivières et chutes d’eau. C’est l’une de ses plus importantes attractions touristiques pour les amoureux de l’aventure du Bangladesh et de la nature. Pour profiter des merveilles de la région, vous pouvez être hébergé au motel Parjatan de la ville de Bandarban, dans les villages de loisirs opérés par les Forces armées du Bangladesh comme le Nilgiri Resort ou les gites des communautés locales.
À 47 km de la ville de Bandarban, pourrez-vous résister à visiter Nilgiri, site touristique le plus élevé du Bangladesh situé dans l’upzila (région) de Thanci, où l’on peut presque toucher les nuages ?
Plus proche de Bandarban, à 5 km de Tigerpara, Nilachol s’élève à 610 mètres au-dessus du niveau de la mer. De là, vous pouvez contempler les collines verdoyantes qui tapissent à perte de vue ce que l’on nomme le « Darjeeling of Bangla » et vous laisser emporter par la beauté des couchers de soleil.
Un peu plus haut, à 915 mètres au-dessus du niveau de la mer, le lac de Boga forme une perle perdue au cœur des vastes étendues vertes qui entourent Bandarban. Situé à 18 km de l’upzila de Ruma Sadar, il s’étend sur une aire de 60 700 m2. Pour s’y rendre, vous pouvez emprunter le moyen de transport le plus utilisé localement, le Chander Gari (voiture 4x4), jusqu’à Ruma Ghat. De là, vous traversez la rivière Sangu par bateau (environ 1 heure) pour atteindre Ramu Bazar où vous pouvez faire appel au service d’un guide et enregistrer votre identité au poste de contrôle militaire. De Ruma Bazar au lac Boga, il vous restera près de 29 km à parcourir. Deux alternatives s’offrent à vous : pour les plus aventuriers, soit vous engager dans une randonnée de 6 à 7 heures sur la piste de Jhiri, soit louer un Chander Gari. La route ne sera alors que d’environ 2 heures et demi. Dans les deux cas, vous êtes certain de garder un souvenir impérissable de cette expérience une fois que vous aurez passé une nuit au feu de camp près de l’eau bleue du lac Boga ou dans les gîtes des tribus autochtones.
Tahjingdong, le pic le plus élevé du Bangladesh culmine quant à lui à 1 280 mètres au dessus du niveau de la mer, tandis que Keokradong est légèrement moins haut, à 1 230 mètres. Ces deux sommets sont atteignables à partir du Lac Boga. Les amateurs d’aventure seront à nouveau comblés par la forêt dense. Sur la route, vous pouvez visiter et même être hébergé dans plusieurs villages tribaux comme Soikotpara ou le Darjeelingpara.
La légende veut que les eaux de la rivière Sangu qui coulent vers les terres plates apportent avec elles la joie des collines. Il est possible d’y faire une croisière dans des bateaux de petite et de moyenne taille à partir de Ruma Ghat, ce qui vous permettra de voir autrement la végétation des collines de la région de Bandarban et de côtoyer les peuples indigènes qui y vivent. À vous de décider s’ils disent la vérité ou non. Vous pouvez aussi expérimenter le charme des radeaux de bamboo (bamboo rafting).
Autre site incontournable, les chutes d’eau de Nafakhum, appelées les chutes du Niagara du Bangladesh, figurent parmi les plus belles du pays. Elles sont situées dans la région reculée de Remakri, dans l’upzila de Thanchi. De Bandarban, vous devrez parcourir 79 km en Chander Gari, puis en bateau pour arriver à Thanchi Bazaar, puis à Tindu Bazaar. À partir de là commence la véritable aventure : il vous faudra 5 à 6 heures de marche pour atteindre Remakri jhiri où coulent les chutes de Nafakhum. Cette randonnée nécessite de traverser trois grandes collines, de nombreuses rivières et canaux, ainsi que plusieurs villages tribaux.
Enfin, Bandarban abrite aussi un autre joyau : le Buddha Dhatu Jadi qui est le plus grand temple bouddhiste theravada au Bangladesh dont il abrite la deuxième plus grande statue de Boudha. Connu pour son architecture moderne et son dôme doré, il est construit près du village de Puplara, à 10 km de Bandarban, au sommet de la colline de Balaghata haute de 60 mètres, ce qui en fait également un point de vue idéal pour appréhender toutes les merveilles naturelles qui l’entourent.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales