Jeudi 27 Juin 2019  
 

N°114 - Deuxième trimestre 2016

La lettre diplometque
  Éditorial
Inde
Malaisie
Venezuela
  Pour un resserrement des liens parlementaires franco-vénézuéliens
 
  Contribuer à faire perdurer une relation historique privilégiée
 
  La vérité sur le Venezuela
 
  Francisco de Miranda, trait d’union entre le Venezuela et la France
 
  Miranda célébré en France
 
  Les objectifs économiques de la Révolution bolivarienne
 
  « La Gran Mision Vivienda »
 
  Le Venezuela, un pays à aimer…
 
  De solides liens économiques à l’épreuve
 
   Le Venezuela, acteur majeur de l’intégration régionale
 
  La culture, priorité de la Révolution Bolivarienne
 
  Le Système national d’orchestres, de chœurs d’enfants et de jeunes du Venezuela interprète depuis 41 ans l’âme de tout un pays
 
  Les cacaoyers du Venezuela
 
  « L’intérêt des Vénézuéliens pour la langue française a toujours été important »
 
  La Maison de la France à Lechería, «centre d’échange de culture, traditions et coutumes».
 
Organisations Internationales
Sécurité
Coopération Internationale
Enjeux Économiques
Opinion
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Venezuela
 

Le Système national d’orchestres, de chœurs d’enfants et de jeunes du Venezuela interprète depuis 41 ans l’âme de tout un pays

Quatre décennies de travail incessant ont abouti à la réalisation du rêve du Maestro José Antonio Abreu, qui est devenu une source d’inspiration au-delà de nos frontières. En 1975, le Maestro José Antonio Abreu s’est donné pour objectif de transformer l’éducation musicale du Venezuela, tout en engendrant un mouvement culturel et social.
Aujourd’hui, en 2016, nous pouvons dire que la musique est à la portée de tous dans notre pays. Elle est même devenue l’un des principaux instruments d’influence sociale et culturelle. Le Sistema ou Système national d’orchestre, de chœurs d’enfants et de jeunes du Venezuela, a 41 ans, cultivant la musique et l’espérance, transformant la vie de centaines de milliers d’enfants, de jeunes, de familles et de communautés, propageant un message de paix et de confiance en la capacité de l’art à changer notre société.
La réussite de ce travail acharné et du pari du Sistema se reflètent dans les plus de 787 000 enfants et jeunes qui, tous les jours, bénéficient de ce programme, dans les 440 centres et 1 340 modules présents dans toutes les régions du Venezuela, avec plus de 10 000 enseignants, qui jouent, qui chantent et qui concourent au sein des 1 681 orchestres et des 470 chœurs de jeunes et d’enfants du Sistema. Le prochain objectif est d’y intégrer un million d’enfants et de jeunes
Le créateur du « miracle musical » vénézuélien, reconnu aujourd’hui dans le monde entier, est le compositeur, chef d’orchestre, économiste et gestionnaire culturel José Antonio Abreu (1939). Grâce à son esprit visionnaire et entreprenant, le Maestro Abreu a mis en œuvre un projet unique, complexe, ingénieux, qui a dépassé les frontières du pays. Il a assumé le défi de créer un réseau musical à connotation sociale pour changer la vie des enfants et des jeunes du Venezuela, en leur offrant des opportunités et des espérances. Le travail du Maestro Abreu a abouti à un programme qui, non seulement, a changé les paradigmes de l’enseignement musical au Venezuela, mais qui est également devenu un moyen de sortir de l’exclusion des enfants et des jeunes en situation de vulnérabilité, en mettant aujourd’hui entre leurs mains la possibilité de construire leur destin sur les principes du travail en équipe, de la discipline et de la solidarité.
Les succès et les réussites du Sistema créé par ce Vénézuélien exemplaire ont été reconnus par de nombreuses distinctions. Il a été nommé Ambassadeur de Bonne Volonté pour la Paix de l’UNESCO ; il est Chevalier de la Légion d’Honneur française ; il a reçu le Prix Polar ; le Prix Yehudi Menuhin ; le Prix Prince des Asturies; le Prix UNICEF; le Prix spécial de la Paix ; le Prix du Festival international de Musique d’Abu Dhabi et le Prix Right Livelihood. Il est également docteur Honoris Causa de plus de 15 universités vénézuéliennes et étrangères.
Le Sistema est un programme social et culturel soutenu par l’État vénézuélien et mis en œuvre par la Fondation musicale Simón Bolivar. Il repose sur un modèle pédagogique gratuit, qui intègre des enfants et des jeunes de toutes les classes sociales à partir de 2 ans. Tous les jours, après leurs activités scolaires, ces enfants et ces jeunes se rendent aux centres du Sistema, où ils répètent, reçoivent des cours individuels et collectifs, forment des ensembles, des chœurs et des orchestres.
Par la musique, chaque membre du Sistema trouve sa voie vers son amélioration personnelle et professionnelle, devenant ainsi un multiplicateur du message et des objectifs du programme. Ils sont des musiciens et des exemples de la possibilité de se dépasser et de se transformer ; ils apprennent et ils partagent la valeur du travail en équipe, la solidarité, l’effort, la discipline et la passion, favorisant l’estime de soi et des autres. Ce programme contribue à sauver des enfants des fléaux des rues, comme la violence, la délinquance et les drogues, en leur permettant d’investir leur temps libre dans les activités musicales des centres. Comme l’a dit le Maestro Abreu, avec le modèle du Sistema « sont créées de nouvelles significations relevant de la culture du mérite, de l’effort, de la constance et de la discipline, comme des voies dignes vers un Venezuela meilleur ».
La structure du Sistema se fonde sur un nouveau style de gestion, souple, novateur, adapté aux caractéristiques de chaque communauté et de chaque région. Ainsi, en plus de former des musiciens, des compositeurs, des chefs d’orchestre, des solistes, des professeurs et d’organiser des orchestres, des chœurs et des ensembles au long de ces quatre décennies, le Sistema a conçu un ensemble de programmes qui aident à consolider et à élargir l’horizon professionnel, musical et social de son œuvre.
Parmi ces programmes, il faut citer le Programme d’éducation spéciale (PEE), qui s’adresse aux enfants et aux jeunes présentant des troubles fonctionnels ou des handicaps physiques et cognitifs. Le Programme d’attention hospitalière (PAH), qui donne une formation musicale à des enfants et des jeunes souffrant de maladies chroniques et se trouvant en milieu médicalisé. Le Programme de nouveaux membres, qui stimule la croissance des bébés par la musique symphonique, tout en y intégrant leur famille. Le Programme Alma Llanera, qui encourage la connaissance, la pratique et la diffusion de  la musique folklorique vénézuélienne. Le Programme académique pénitentiaire (PAP), qui s’adresse à la population carcérale et cherche à réduire le niveau de violence dans les prisons et à faciliter la réinsertion. Le Programme d’initiation musicale, qui initie à l’éducation orchestrale et chorale des enfants âgés de 3 à 6 ans. Enfin, le Programme de lutherie, qui forme des jeunes à la fabrication et à la réparation d’instruments de musique.
Le travail du Sistema, en plus d’attirer l’attention sur le Venezuela et son « miracle musical », est devenu une référence dans plus de 50 pays d’Amérique, d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Océanie, dans lesquels chaque jour naissent et se consolident des initiatives inspirées de ce modèle pédagogique musical et social vénézuélien, permettant au Sistema de renforcer les liens de fraternité et d’échange, et d’apporter son soutien ou ses conseils à tous les pays qui en font la demande.
Aujourd’hui ce rêve se poursuit, grandit et s’élargit. Le Sistema s’affermit comme un programme d’intégration sociale, de transformation culturelle profonde pour toute la société vénézuélienne, sans aucune distinction, insistant sur les secteurs les plus vulnérables. Tous les membres de cette grande famille musicale continuent leur travail, semant la musique et célébrant ce 41ème anniversaire, en interprétant l’âme de tout un pays : le Venezuela.   

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales