$tabnombandeau  
  Jeudi 13 Décembre 2018  
 

Troisième trimestre 2012

La lettre diplometque
  Éditorial
Allemagne
  2013 : « année de l’engagement à poursuivre l’édification d’un avenir partagé »
 
  « Remettre du concret dans la relation franco-allemande »
 
  Une coopération parlementaire essentielle
 
  France-Allemagne : une amitié sans cesse à renouveler
 
  Un partenariat étroit en faveur de l'Europe de la Défense
 
  La Brigade franco-allemande, un outil précurseur, performant, particulièrement opportun et adapté
 
  Côte à côte dix ans de l’Ecole franco-allemande TIGRE
 
  L’amitié franco-allemande au cœur de la construction européenne
 
  La protection des droits de l'Homme, première priorité de l'Allemagne au Conseil de l'Europe !
 
  L’Université Franco-Allemande : un modèle innovant de coopération universitaire d’excellence
 
  « L’Allemagne et la France sont l’une pour l’autre le principal partenaire économique »
 
  Commerzbank veut consolider son implantation en France
 
  Sanofi : un acteur de premier plan de la prospérité européenne
 
  « Allianz est un acteur reconnu du marché français, avec une forte notoriété »
 
  Pour une culture de la paix au XXIème siècle
 
  Le cinéma allemand rencontre un succès croissant en France
 
  Un devoir de mémoire : la célébration du 50ème anniversaire du Traité de l’Elysée
 
  France-Allemagne : une relation privilégiée
 
  Les institutions, piliers de la coopération franco-allemande
 
Japon
Ukraine
L’Afghanistan d’ici et au-delà de 2014 : incertitudes institutionnelles et politiques…
La Fondation Robert de Sorbon : une vocation au service du rayonnement de la culture française
HEC Paris parmi les leaders mondiaux de l’Executive Education
« Amener l'hôpital vers les populations les plus démunies »
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Allemagne
 

Côte à côte dix ans de l’Ecole franco-allemande TIGRE

Par le Colonel Uwe Klein, Commandant de l'École franco-allemande Tigre (EFA)
et le Lieutenant-colonel François Hesse, Commandant en second de l'EFA
et Chef des éléments français

En 2013, la France et l’Allemagne célébreront deux événements clés : d’une part, le 50ème anniversaire du traité de l’Elysée et d’autre part, les dix ans de l’École franco-allemande TIGRE (EFA Tigre). Issue des accords du 29 mai 1984 sur le développement et la production en commun de l’hélicoptère TIGRE, et du 10 novembre 2000 sur l’arrangement administratif par les deux ministres de la Défense, l’École vient consolider et approfondir les fructueuses relations franco-allemandes. Située sur la base Général Lejay, au Cannet des Maures (Var), l’EFA a pour objectif principal la formation commune des pilotes français et allemands sur le système d’armes TIGRE.
La base abrite également le siège de l’École d’aviation légère de l’Armée de Terre (EALAT) qui coopère étroitement avec l’EFA. Cette dernière est pourvue d’une infrastructure binationale et commandée en alternance tous les trois ans par la France et l’Allemagne. En effet, en juin 2012, a eu lieu la troisième cérémonie de passation de commandement, lequel a alors été confié à un colonel allemand.
Outre sa mission essentielle, l’EFA constitue un véritable modèle d’intégration et d’école unique en son genre dans le cadre de la défense européenne. Quelques chiffres : l’Ecole compte aujourd’hui 325 personnes (effectif composé d’officiers, sous-officiers, militaires du rang et civils) et est dotée actuellement de 14 TIGRE, dont 9 HAP français (Hélicoptère Appui Protection) et 5 KHS allemands (Kampfhubschrauber – Hélicoptère de combat) ainsi que de quelques hélicoptères de liaison de type Gazelle et Bo 105. L’EFA s’articule autour d’un État-Major, d’une Division de formation et d’une Division de soutien, tous trois binationaux. Par ailleurs, elle est capable d’accueillir jusqu’à 70 stagiaires par nation et par an avec un parc de 10 appareils par nation.

L’EFA: un modèle d’école qui plaît
Au-delà de la coopération franco-allemande, c’est aussi la scène internationale que vise l’École. Depuis 2006, des pilotes espagnols et australiens ont la possibilité d’être formés sur le TIGRE. Ces relations internationales font qu’aujourd’hui l’EFA est reconnue comme un pôle de formation par excellence.

Les moyens de formation de l’EFA
Aux côtés de la France et de l’Allemagne, ce sont aussi l’Espagne et l’Australie qui forment leurs équipages sur le système d’armes TIGRE. Celui-ci est composé d’une base commune et d’un équipement de missions et d’armement différents selon les nations. À titre d’exemple, le KHS allemand est utilisé dans le cadre du combat, de la protection, de l’escorte, de la surveillance ainsi que pour des opérations spéciales. Quant à l’HAP français, il est destiné au combat, l’escorte et les missions d’appui. L’engagement opérationnel des TIGRE HAP en Afghanistan depuis 2009 et en Lybie en 2011, a prouvé tout l’intérêt et l’efficacité de ce nouveau système d’armes dans les conflits asymétriques modernes. À la fin de l’année 2012, le KHS et des pilotes allemands de l’EFA partiront en mission en Afghanistan. L’arrivée du TIGRE HAD avec l’incorporation du missile HELLFIRE (air-sol) ainsi que celle du TIGRE KHS Step 2 en 2013 étendront encore la panoplie du système d’armes TIGRE.
Les moyens de formation de l’EFA s’articulent autour des salles CAT (Computer Aided Training) où les élèves peuvent suivre une instruction dirigée et où le formateur intervient pour les assister ; des entraîneurs de procédures CPT (Cockpit Procedure Trainer) qui permettent l’application de toutes les procédures de mise en œuvre des équipements avioniques de base et des équipements de mission et des FMS (Full Mission Simulator) dont le but est la simulation virtuelle mais fidèle et réaliste des vols, des armements, des types de munitions et de l’effet des impacts sur les cibles aériennes ou terrestres.
Cependant, même si la simulation représente 65% de la formation TIGRE, il n’en demeure pas moins que les séances en vol réel restent indispensables.
Le schéma d’apprentissage est le même pour les deux nations, à quelques volumes horaires près. Les instructions sont dispensées en national car, si les versions HAP et KHS du TIGRE en tant que vecteur sont similaires, les armements et les systèmes les mettant en œuvre sont totalement différents. C’est pourquoi, un instructeur français instruit un stagiaire français, et un instructeur allemand, un stagiaire allemand. Par ailleurs, l’anglais reste la langue de référence commune pour le domaine aéronautique et les cours en salle CAT. Toutefois, les cours plus complexes, nécessitant des explications supplémentaires, seront dispensés en langues nationales.

La bi-nationalité au quotidien
Le deuxième rôle de l’EFA est de garantir l’intégration des familles allemandes dans l’environnement socio-économique local. L’accent est mis sur des activités de cohésion, favorisant le rapprochement franco-allemand, tant d’un point de vue culturel que familial. Les fêtes telles que Noël, la Saint-Nicolas ou encore la Saint-Martin représentent des moments de partage et de convivialité pour les deux nations. Avec la Fête de la Bière, une tradition allemande (Oktoberfest), célébrée en septembre 2012, l’EFA a compté plus de 400 invités internationaux.
Pour faciliter l’intégration des familles allemandes, un observatoire de l’EFA, co-présidé par le général commandant l’EALAT et le sous-préfet de Draguignan, a été créé de manière à coordonner l’action des administrations de l’État et des municipalités concernées par ce dossier. Cet observatoire a par exemple permis la mise en place d’un professeur des écoles allemand dans une école primaire française ou encore la construction d’un rond-point à la sortie de la base.
Ainsi, les deux nations ne fêtent pas uniquement une coopération de longue date mais également un avenir bilatéral !   

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales