Dimanche 21 Avril 2019  
 

N°94 - Deuxième trimestre 2011

La lettre diplometque
  Éditorial
Azerbaïdjan
Israël
  L’amitié franco-israélienne : un atout pour le processus de paix
 
  Mieux faire connaître Israël en France
 
  « Continuer à œuvrer ensemble pour accomplir l’idéal européen »
 
  France-Israël : « porter la relation économique bilatérale au niveau de la relation diplomatique »
 
  Le défi israélien des entreprises françaises : rattraper le peloton européen
 
  Israël affiche son dynamisme au 49ème Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget 2011
 
  IAI, un partenaire majeur de la France et de l’UE dans les technologies aérospatiales
 
  Israël : partenaire privilégié de la France pour l’innovation et la croissance des entreprises
 
  Le Technion : vecteur de la coopération scientifique franco-israélienne
 
  Le Conseil Pasteur-Weizman, fleuron de la collaboration scientifique entre la France et Israël
 
  Soixante années de coopération franco-israélienne dans le domaine des sciences humaines et sociales
 
  La Fondation France Israël : mieux se comprendre pour mieux entreprendre
 
  Marseille - Haïfa : plus de 50 ans de coopération
 
  « Perpétuer la mémoire de la Shoa »
 
Slovénie
République tchèque
Stratégie, Défense & Sécurité
Enjeux Économiques
Opinion
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  BHI Bankhapoalim
Veolia environnement
Peugeot
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Israël
 

Marseille - Haïfa : plus de 50 ans de coopération

Par M. Jean-Claude Gaudin
Sénateur-Maire de Marseille

 

Marseille est la première ville française à avoir noué des relations privilégiées avec une ville israélienne. Le jumelage entre Marseille et Haïfa remonte en effet à 1958, et il me tient à cœur, depuis ma première mandature en 1995, de développer nos liens d’amitié et de coopération.
Grands ports de commerce, villes universitaires, Marseille et Haïfa ont également en commun d’être particulièrement attachées aux valeurs d’accueil et d’ouverture au monde, et de représenter des modèles en matière de tolérance et de fraternité entre les différentes communautés.
Depuis toutes ces années, nos deux villes ont mené de nombreuses actions de coopération dont une des plus emblématiques est la création du Centre culturel français pour Haïfa et le Nord d’Israël, financé en partie par la Ville de Marseille et qui permet de faire rayonner la langue et la culture françaises dans cette région.
Nous continuons à soutenir les activités de ce centre, et j’ai personnellement remis à la bibliothèque du centre 650 ouvrages francophones issus des bibliothèques municipales marseillaises lors de ma dernière visite à Haïfa, en mars 2011.
Et comme nos deux villes, tout comme nos deux pays, ont tellement à partager, j’ai tenu à associer à ce récent déplacement des acteurs économiques, universitaires, scientifiques et culturels du territoire marseillais. Ce sont ainsi plus de 80 personnes qui m’ont accompagné en Israël du 13 au 17 mars 2011, pour une mission particulière, puisqu’il s’agissait de la première grande mission d’une collectivité française en Israël, fortement axée sur la coopération entre nos deux pays.
La réussite en a été exemplaire! Pas moins de cinq accords de coopération ont été signés pendant cette mission, avec la Ville de Haïfa, le Technion à Haïfa (la plus ancienne université d’Israël et le premier institut de recherche scientifique et technologique du pays), l’hôpital Rambam de Haïfa… et de nombreux autres partenariats devraient se concrétiser prochainement suite à ce déplacement.
En effet, pour 86% des entreprises participant à cette mission, des suites sont d’ores et déjà prévues avec les contacts pris du 13 au 17 mars.
L’Assistance publique Hôpitaux de Marseille et l’Université de la Méditerranée vont également développer avec leurs partenaires israéliens des projets dans les domaines de la cancérologie, de la rhumatologie, de la radiologie, des sciences des matériaux et des nanotechnologies.
Les liens touristiques entre nos deux pays vont également être renforcés suite à cette mission, qui a permis de mesurer un fort potentiel de développement.
Enfin au niveau culturel, c’est tout un tissu de relations qui a pu se nouer à l’occasion de ce déplacement : entre l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille (ESBAM) et le département design de la faculté d’architecture du Technion ; entre le Pôle national méditerranéen des arts du cirque de Marseille et le Centre international de création de cirque contemporain; entre le Festival Jazz des Cinq Continents et le Festival de Jazz de Tel Aviv; ou encore entre l’ESBAM et le Musée du Design de Holon. Avec en perspective Marseille Provence 2013 Capitale européenne de la Culture, je ne doute pas que la culture sera au cœur  de nos futurs échanges avec Israël et que nos amis israéliens seront nombreux à participer à cette année capitale.
Cette mission l’a formidablement démontré : les perspectives en matière de coopération entre Marseille et Israël sont nombreuses !
Et je me réjouis que ces échanges se réalisent dans un esprit de partage, de dialogue et d’amitié, contribuant ainsi à une meilleure connaissance entre nos peuples, ajoutant par là même une pierre supplémentaire à l’édifice de la paix.    

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales