Dimanche 18 Août 2019  
 

N°94 - Deuxième trimestre 2011

La lettre diplometque
  Éditorial
Azerbaïdjan
Israël
  L’amitié franco-israélienne : un atout pour le processus de paix
 
  Mieux faire connaître Israël en France
 
  « Continuer à œuvrer ensemble pour accomplir l’idéal européen »
 
  France-Israël : « porter la relation économique bilatérale au niveau de la relation diplomatique »
 
  Le défi israélien des entreprises françaises : rattraper le peloton européen
 
  Israël affiche son dynamisme au 49ème Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget 2011
 
  IAI, un partenaire majeur de la France et de l’UE dans les technologies aérospatiales
 
  Israël : partenaire privilégié de la France pour l’innovation et la croissance des entreprises
 
  Le Technion : vecteur de la coopération scientifique franco-israélienne
 
  Le Conseil Pasteur-Weizman, fleuron de la collaboration scientifique entre la France et Israël
 
  Soixante années de coopération franco-israélienne dans le domaine des sciences humaines et sociales
 
  La Fondation France Israël : mieux se comprendre pour mieux entreprendre
 
  Marseille - Haïfa : plus de 50 ans de coopération
 
  « Perpétuer la mémoire de la Shoa »
 
Slovénie
République tchèque
Stratégie, Défense & Sécurité
Enjeux Économiques
Opinion
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  BHI Bankhapoalim
Veolia environnement
Peugeot
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Israël
 

Israël affiche son dynamisme au 49ème Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget 2011

Le 49ème salon de l’aéronautique et de l’espace de Paris Le Bourget aura une fois de plus été un grand succès professionnel et public. Les organisateurs l’avaient pressenti puisque ce ne sont pas moins de 2113 exposants venus de 45 pays qui avaient décidé d’y participer, annonçant une moisson de contrats qui s’est d’ailleurs très largement confirmée avec près de 100 Md$ de commandes estimées.
290 délégations officielles venues d’une centaine de pays et 145 000 visiteurs professionnels ont pu constater le dynamisme affiché d’Israël dont le Pavillon et la surface d’exposition s’étendaient sur près de 4000 m2. Inauguré par le Ministre israélien de la Défense Ehud Barak, il révélait une impressionnante participation des entreprises israéliennes du secteur, présentant pour la plupart des concepts et des technologies de pointe qui font aujourd’hui le succès de son industrie à l’export.
Selon les chiffres publiés par le Ministère israélien de la Défense, les exportations en matière aérospatiale et de défense seraient passées de 6,9 milliards de dollars en 2009 à 7,2 milliards de dollars en 2010 avec un carnet de commande qui atteint 18,8 milliards de dollars. Environ 1 milliard de dollars est à imputer aux exportations commerciales civiles, soit 14% du total des exportations avec l’espoir de faire passer ce chiffre à 30% dans les trois années à venir, eu égard au potentiel existant dans les domaines de la maintenance, de la réparation et de la modernisation d’avions. Ce qui offre de belles perspectives aux différents opérateurs et équipementiers concernés.
Parmi les exposants, on pouvait compter outre l’Israel Export & International Cooperation Institute et le SIBAT, organisme d’exportation et de coopération du Ministère israélien de la Défense, la présence des sociétés Aeromaoz, Aeronautics, Amicell-Amit Industries, BlueBird Aero Systems, Controp, Elbit Systems, Israel Aerospace Industries, Kanfit, MTC Industries & Research, Pentagon 2000 Software, Plasan, Rafael Advanced Defense Systems, Shimshon Fine Mechanics, Urban Aeronautics et Y. Schuster.
Sans minimiser l’originalité des matériels et systèmes présentés par les autres exposants de l’Etat hébreu, les vedettes israéliennes de ce salon restaient incontestablement les fabricants de drones et de systèmes d’armement sophistiqués anti-missile et anti-aérien tels que l’Iron Dome, système de défense mobile contre les tirs de roquettes développé par la société Rafael Advanced Defense Systems. L’Iron Dome constitue un redoutable dispositif de protection pour les sites et installations sensibles. Il intéresserait déjà un certain nombre de pays y compris en Europe.
Concernant les drones, il ne fait aucun doute qu’Israel Aerospace Industries – IAI dont on attend le lancement d’un processus de privatisation sous peu, et Elbit Systems, son concurrent privé, se partagent encore aujourd’hui une bonne part du marché sur un segment de plus en plus concurrentiel, qui voit l’émergence de nouveaux acteurs à travers le monde mais aussi en Israël, à l’instar de la société Aeronautics présentant, notamment sur son stand le drone « Dominator » et la famille de mini drones de type « Orbiter ».
Déjà fournisseur de l’Armée de l’air française avec les quatre systèmes de drone Harfang développé en coopération avec EADS sur la base du Heron, IAI miserait aujourd’hui, entre autres alternatives, sur les drones de type Héron-TP pour éventuellement lui succéder et se positionner sur le segment des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) dont les perspectives sont encore à la réflexion en Europe notamment à l’échelle franco-britannique. Néanmoins, et compte tenu des résultats très satisfaisants obtenus dans le cadre de leur engagement en Afghanistan, ou plus récemment dans le cadre du dispositif de surveillance mis en place pour la réunion du G8 à Deauville, une modernisation des Harfang par EADS avec une solution dite de « nouvelle génération » mais toujours intérimaire, ne serait pas à exclure en dépit du scepticisme de certains experts. Elle aurait le mérite d’être prête dans un délai raisonnable et intégrerait dans ce cas des capacités opérationnelles et des performances nettement accrues, notamment du point de vue de l’imagerie, des différents capteurs électro-optiques et de l’interopérabilité.
Elbit Systems de son côté présentait la gamme étendue de ses drones Hermes 450 et 900, annonçant à l’occasion du salon de Paris que le Hermes 900 venait de faire l’objet d’une acquisition par un pays d’Amérique latine (vraisemblablement  le
Chili) après que les forces de défense d’Israël l’aient elles-mêmes acquis. Engrangeant de nombreuses commandes à l’export, Elbit Systems cultive sa coopération avec les entreprises européennes et françaises et s’illustre entre autres par son partenariat avec Thales UK dans le cadre de la fourniture de drones de type Watchkeeper à la Grande-Bretagne. La grande nouveauté annoncée au cours de ce salon au-delà des technologies sera peut-être aussi l’initiative prise par Elbit Systems de proposer la location de drones à l’heure de vol aux utilisateurs potentiels.  FB
Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales