Vendredi 19 Juillet 2019  
 

N°94 - Deuxième trimestre 2011

La lettre diplometque
  Éditorial
Azerbaïdjan
Israël
  L’amitié franco-israélienne : un atout pour le processus de paix
 
  Mieux faire connaître Israël en France
 
  « Continuer à œuvrer ensemble pour accomplir l’idéal européen »
 
  France-Israël : « porter la relation économique bilatérale au niveau de la relation diplomatique »
 
  Le défi israélien des entreprises françaises : rattraper le peloton européen
 
  Israël affiche son dynamisme au 49ème Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget 2011
 
  IAI, un partenaire majeur de la France et de l’UE dans les technologies aérospatiales
 
  Israël : partenaire privilégié de la France pour l’innovation et la croissance des entreprises
 
  Le Technion : vecteur de la coopération scientifique franco-israélienne
 
  Le Conseil Pasteur-Weizman, fleuron de la collaboration scientifique entre la France et Israël
 
  Soixante années de coopération franco-israélienne dans le domaine des sciences humaines et sociales
 
  La Fondation France Israël : mieux se comprendre pour mieux entreprendre
 
  Marseille - Haïfa : plus de 50 ans de coopération
 
  « Perpétuer la mémoire de la Shoa »
 
Slovénie
République tchèque
Stratégie, Défense & Sécurité
Enjeux Économiques
Opinion
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  BHI Bankhapoalim
Veolia environnement
Peugeot
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Israël
 

L’amitié franco-israélienne : un atout pour le processus de paix

Par M. Jean-Pierre Plancade
Sénateur de la Haute-Garonne,
Président du groupe interparlementaire d’amitié France-Israël au Sénat

 

A l’instar des 78 groupes interparlementaires que compte le Sénat, le groupe d’amitié France-Israël, créé en 1960, a pour objectif de contribuer au resserrement des liens entre les deux pays et de promouvoir les échanges entre eux dans tous les domaines, par la voie du dialogue amical et de la « diplomatie parlementaire ».
Le groupe France-Israël, que j’ai l’honneur de présider depuis février 2011, est l’un des plus importants de notre Haute Assemblée : il réunit 63 Sénatrices et Sénateurs de toutes sensibilités politiques, qui ont fait la démarche volontaire d’y adhérer.
Cela démontre de l’intérêt, voire de l’attachement, que les parlementaires portent à ce pays dont l’histoire nous fascine et l’actualité nous interpelle car elle a une résonance mondiale.
Cela traduit également les profonds liens qui unissent la France et Israël : les relations entre nos deux pays ont toujours été passionnées ; elles ont traversé des phases de tension, mais connaissent sur la dernière décennie un net renouveau. Si la communauté juive de France et la communauté francophone en Israël, forte de près de 500 000 locuteurs et 100 000 de nos compatriotes, forment un pont entre nos deux pays, une meilleure compréhension mutuelle reste à encourager, pour combattre l’antisémitisme ou pour promouvoir, au-delà de l’image de « pays en guerre » véhiculée par les médias, une image d’Israël plus en phase avec la réalité de ce pays moderne, démocratique et dynamique.
Le groupe d’amitié nourrit un dialogue constant avec l’Ambassade d’Israël et nos représentants diplomatiques et enrichit sa réflexion de déplacements et de nombreux échanges, officiels ou plus informels, avec des membres de la Knesset, des personnalités politiques et des acteurs de la société civile (associations, journalistes, intellectuels…).
La densité de ces contacts est le signe de l’intensité de nos liens bilatéraux. Toutefois des marges de progrès existent. Les échanges commerciaux entre nos deux pays se situent encore à un niveau largement en dessous de leur potentiel. Leur coopération scientifique gagnerait également à s’intensifier : l’effort de recherche et développement civil d’Israël est en effet parmi les plus élevés au monde. La présence culturelle de la France en Israël doit également être ardemment défendue : le groupe d’amitié apporte ainsi son soutien aux actions de coopération décentralisée et au réseau de centres culturels et d’établissements français.
Dans tous les échanges que le groupe d’amitié peut avoir, la question du processus de paix est bien évidemment centrale. Soixante-trois ans après sa création, l’État d’Israël reste confronté à des défis de taille : assurer la sécurité de ses citoyens est un impératif non négociable.
Lors de son dernier déplacement en Israël en octobre 2010, le groupe d’amitié a pu mesurer le chemin parcouru par les responsables politiques israéliens : la solution de deux États pour deux peuples, que la France porte depuis plusieurs années, est à présent largement acceptée ; Israël contribue d’ailleurs aux efforts de la France et de la communauté internationale pour assurer la viabilité, notamment économique, de ce futur État palestinien. Toutefois, chacune des parties devra encore accepter des compromis difficiles.
Nul doute que la France a un rôle à jouer pour encourager la reprise de pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens, indispensables pour parvenir à une solution de paix durable. Notre pays contribue déjà, dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (UPM) ou de la mission confiée à Mme Valérie Hoffenberg, à appuyer des projets concrets en matière de développement économique ou d’environnement, qui sont autant de pierres à l’édifice du processus de paix. La libération de Gilad Shalit, que nous soutenons avec vigueur près de cinq ans après sa disparition, serait un signal positif pour restaurer la confiance et relancer une dynamique de paix : elle mettrait fin au drame que traverse toute une famille et, avec elle, l’ensemble du peuple israélien.
Le chemin vers la paix est chaotique et les récents évènements du « Printemps arabe » sont porteurs d’espoirs autant que de craintes pour Israël. Les mois à venir vont être décisifs. Notre responsabilité, et celle de l’Europe, est grande. Je suis convaincu que l’amitié entre la France et Israël est un atout pour avancer dans la voie du dialogue de paix.     

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales