$tabnombandeau  
  Lundi 22 Octobre 2018  
 

Troisième trimestre 2009

La lettre diplometque
  Éditorial
Chine
Italie
Cambodge
  Le Cambodge : retour à la paix et à la croissance économique
 
  Le Cambodge, « pays des possibles » pour les entreprises françaises
 
  Participer au resserrement des liens franco-cambodgiens
 
  Cambodge-UE, un partenariat tourné vers le développement
 
  Le tourisme, une priorité pour le Cambodge
 
  Une croissance en quête de nouveaux relais
 
  Marchés financiers au Cambodge : lorsque « le portail » s’ouvre
 
  La CCFC, acteur incontournable des investissements français au Cambodge
 
  L’Autorité nationale APSARA, modèle de gestion du patrimoine culturel
 
  Comprendre et faire revivre l’espace khmer
 
Oman
Chili
La France, un membre à part entière de l’OTAN
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  SCA
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Cambodge
 

Participer au resserrement des liens franco-cambodgiens

Par Mme Chantal Brunel
Députée de Seine-et-Marne, Présidente du groupe d’amitié France-Cambodge à l’Assemblée nationale

Le rôle traditionnel d’un groupe d’amitié parlementaire consiste, comme son nom l’indique, à tisser un réseau de liens personnels entre les députés français qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger, leurs homologues étrangers et les acteurs de la vie politique, économique, sociale et culturelle du pays concerné. Les échanges ainsi favorisés complètent utilement ceux qui s’inscrivent dans le cadre diplomatique.
Au-delà de cette vocation première, les groupes d’amitié sont, de plus en plus, associés à la politique étrangère de la France, leurs missions ou réceptions pouvant contribuer à réactiver ou à enrichir les relations avec le pays concerné. Dans le même sens, la fréquente présence du ou des présidents de groupes d’amitié concernés lors des voyages du Président de la République ou des membres du Gouvernement à l’étranger illustre l’importance reconnue à la dimension parlementaire des relations bilatérales.
Enfin, les groupes d’amitié jouent un rôle croissant dans la politique de relations internationales de l’Assemblée nationale. À ce titre, ils peuvent être associés au programme de réception à l’Assemblée des hautes personnalités étrangères, ou à l’organisation de colloques internationaux. Les groupes d’amitié sont également de plus en plus sollicités pour servir de point d’appui aux actions de coopération interparlementaire engagées par l’Assemblée nationale au bénéfice de parlements étrangers.
En dépit de l’éloignement et des aléas de la vie politique cambodgienne, moins linéaire que celle que nous connaissons en France, le groupe d’amitié entretient, depuis 1993, des relations régulières et fructueuses avec l’Assemblée nationale du Royaume du Cambodge et les autorités de ce pays.
Son interlocuteur naturel et privilégié reste bien entendu le groupe d’amitié Cambodge-France de l’Assemblée nationale du Cambodge, actuellement présidé par M. Mom Chim Hoy, ancien ministre, député. Des échanges de délégations des deux groupes d’amitié ont eu lieu en 2001, en France, et 2005, au Cambodge.
Le groupe d’amitié auditionne régulièrement l’Ambassadeur du Cambodge qui le tient informé de l’évolution de la vie politique et économique de son pays. Il rencontre lorsque ceux-ci le souhaitent les représentants de l’opposition, parlementaire ou extra-parlementaire, de passage à Paris. Il rencontre l’Ambassadeur de France à Paris chaque fois que cela est possible et que l’actualité le nécessite.
Dans le cadre de la coopération interparlementaire mise en œuvre par les services de l’Assemblée nationale, le Président du groupe d’amitié est associé. C’est ainsi qu’il participe aux séminaires organisés au sein du parlement cambodgien et qu’il entretient des contacts réguliers avec les stagiaires cambodgiens accueillis en France.
Mais, au delà, le président et/ou
les membres du groupe d’amitié ont également rencontré les plus hautes personnalités politiques cambodgiennes, notamment :
- à l’occasion des visites qu’elles effectuent en France, les représentants de l’opposition MM. Sam Rainsy (2000, 2005, 2008), et Kem Sokha (2008) ; les ministres d’Etat MM. SoK An (2002) et HoR Namhong (2005) ; le président de l’Assemblée nationale, S.A.R. le Prince Norodom Ranariddh (1999, 2002) ; le frère du roi, S.A.R le Prince Norodom Sirivudh (1998) ; le Premier ministre Hun Sen (1999, 2009) ; S.M. le Roi Norodom Sihamoni (2006), …
- lors de leurs déplacements, individuels ou en délégation, au Cambodge : S.A.R. le Prince Norodom Ranariddh (1998, 2005) ; le Premier ministre Hun Sen (2008) ; leurs Majestés Norodom Sihanouk (1998) et Norodom Sihamoni (2006, 2009), …
Ces rencontres sont l’occasion d’évoquer les relations bilatérales entre nos deux pays et permettent quelquefois de faire avancer la résolution de questions restées en souffrance. Dans toutes ces circonstances le groupe d’amitié bénéficie de l’aide et de la coopération du réseau diplomatique français.
Le groupe d’amitié France-Cambodge de l’Assemblée nationale souhaite bien entendu continuer de participer à l’approfondissement des relations entre les deux assemblées de manière à resserrer les liens entre les deux pays, dans le cadre d’une Francophonie, renaissante mais toujours convalescente, en Asie du Sud-Est.
Cet approfondissement passe en premier lieu par la mise en œuvre imminente de l’accord de coopération signé entre le PNUD et l’Assemblée nationale au bénéfice de l’Assemblée nationale cambodgienne, coopération à laquelle le groupe d’amitié prendra toute la part qui lui incombe.
Par ailleurs, l’invitation d’une délégation du groupe d’amitié cambodgien, qui avait été lancée à la fin de la législature précédente sans avoir reçu de réponse en raison de la préparation des élections législatives de 2008, pourrait être prochainement réactivée et ainsi permettre de poursuivre le fil des relations entre les deux groupes d’amitié. 
Dans l’attente, le groupe d’amitié poursuivra ses auditions tant des personnalités cambodgiennes de passage que de responsables diplomatiques ou économiques français.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales