$tabnombandeau  
  Dimanche 24 Septembre 2017  
 

troisième trimestre 2008

La lettre diplometque
  Editorial
Madagascar
  Madagascar sur la voie de la transformation
 
  Pour un partenariat privilégié entre la France et Madagascar
 
  Entre Madagascar et la France, des liens d’amitié interparlementaires anciens et fructueux
 
  Madagascar : Un pays qui se transforme en profondeur
 
  La Grande Ile, ses projets miniers et leurs promesses de décollage économique
 
  Madagascar, l’île aux opportunités
 
  Œuvrer au renforcement des liens d’affaires entre Madagascar et la France
 
  « A l’instar de la Chine, Madagascar pourrait proposer sa médecine dans le monde entier »
 
  Madagascar : deuxième implantation du Cirad à l’étranger
 
  Le Consulat de Madagascar à Amiens au cœur du développement de liens franco-malgaches privilégiés et décentralisés
 
  Lyon au cœur d’une coopération décentralisée franco-malagache en plein essor
 
  Le fihavanana, comme pivot de la démarche malgache au sein de l’UNESCO
 
Nigéria
Inde
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  Bank Of Africa
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Madagascar
 

Lyon au cœur d’une coopération décentralisée franco-malagache en plein essor

Par M. Charles Sauboua, Consul Honoraire de Madagascar à Lyon

Au cours de ces cinq dernières années, les relations entre Madagascar et la Ville de Lyon ont pris un réel essor, grâce à l’intensification des échanges institutionnels et à la mise en œuvre de projets concrets de coopération.
Un premier événement d’envergure eut lieu en mars 2003. La Foire internationale de Lyon accueillit en effet Madagascar comme invité d’honneur. A cette occasion, elle fut inaugurée conjointement par l’ancien Premier ministre malgache Jacques Sylla et par le Sénateur-Maire de Lyon Gérard Collomb. Tout deux ont également inauguré une serre de plantes endémiques de Madagascar au Parc de la Tête d’Or de Lyon. La dimension économique ne fut pas absente de ces premiers échanges, avec la visite M. Meja Razafimahefa, ancien Ministre de l’Industrialisation, du Commerce et du Développement, qui rencontra les responsables de la Confédération générale des Petites et Moyennes entreprises (CGPME) et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon.
Le succès de la Foire internationale de Lyon a ensuite ouvert la voie à une intensification des relations de Lyon et sa région avec la Grande Ile. En août 2003, M. Gérard Collomb s’est rendu pour la première fois à Madagascar, à Fianarantsoa et à Majunga. Cette visite fut suivie par la première visite officielle d’une délégation de la Région Rhône-Alpes dirigée par M. Thierry Cornillet, ancien Vice-Président du Conseil régional, au sein duquel il est actuellement membre de la commission Activités internationales et coopération décentralisée. Après avoir accueilli cette délégation dans la province de Tamatave, l’ancien Président du Sénat malgache, M. Guy Rajemison Andriamaharo, s’est rendu en visite officielle à Lyon au printemps 2004, à l’occasion d’une vente-exposition d’artisanat au Centre Commercial de La Part-Dieu.
Mais c’est à l’occasion de sa deuxième visite officielle à Madagascar que M. Gérard Collomb consacre la mise en place d’une forte relation de coopération, avec l’inauguration de différents projets.
Le Fonds Eau a ainsi pour vocation à financer des infrastructures d’accès à l’eau potable et à l’assainissement (forages, bornes fontaines, lavoirs, latrines). Ce fonds eau est alimenté à parité par le groupe Veolia et le Grand-Lyon, à hauteur de 300 000 euros par an pour chacun des partenaires.
Plusieurs projets ont également été financés dans la région de Mahajanga / Anjajavy (villages d’Anjajavy, d’Antsangabé, Ambondro-Ampasy et Marovahaza Be), dans la région de Fianarantsoa (village d’Alakamisy et communautés urbaines de Fianarantsoa et d’Ambalavao) et dans la ville de Manakara ainsi que les villages de Bezanozano, d’Ampasika et de Bemasoandro.
La mise en œuvre de ces programmes s’appuient sur différents organismes. A Madagascar, l’Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM), l’Autorité nationale de l'Eau et de l'Assainissement (ANDEA), la compagnie nationale de l’électricité et l’eau Jirama, la Commune Urbaine de Fianarantsoa, l’Université de Fianarantsoa, le Ministère malgache de l’Energie et des Mines. A Lyon, l’Université de Lyon I, l’Institut Génie de l’Environnement Eco-développement IG2E, l’agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse. Le budget global de l’ensemble du projet est d’environ 1 200 000 d’euros, dont 800 000 euros sont financés par l’Union européenne.
Aux côtés des projets conduits sous l’égide de la Ville de Lyon, la Région Rhône-Alpes a également initié une coopération avec Madagascar depuis 2003. Ces interventions ont été officialisées par la signature, le 8 juillet 2005, d’une première convention de coopération décentralisée, signée alors entre la Province de Tamatave et la Région Rhône-Alpes. Celle-ci prévoit un partenariat réciproque appliquant les principes de la coopération décentralisée dans une perspective de développement durable et sous-tendu par la volonté d’agir en « région citoyenne du monde ». Les principaux secteurs retenus ont concerné le développement économique, la protection des écosystèmes, la santé, l’éducation, l’énergie, le tourisme, l’agriculture, le développement rural, le traitement des cataclysmes naturels, la formation et l’appui institutionnel.
En dehors de ces coopérations institutionnelles, d’autres conventions ont été signées :
- entre le Barreau de Lyon, l’Ecole des Avocats Rhône-Alpes et l’Ordre des Avocats du Barreau de Madagascar pour la formation des avocats malgaches en 2005.
- entre la Fondation Mérieux, le Ministère malgache de la Santé et l’Université de Tananarive lors de la visite du Ministre malgache de la Santé au printemps 2007. Cette convention a permis de financer :
- la réhabilitation d’une salle de travaux pratiques et de cours pour les étudiants en 3ème année de la Faculté de Pharmacie
- le laboratoire hospitalier de l’hôpital d’Antsirabe en 2008
- un laboratoire « Rodolphe Mérieux » qui sera mis en service à l’Université en 2009
Le développement de ces relations s’est également appuyé sur l’organisation d’autres manifestations. A caractère culturel d’une part, avec en 2005, l’exposition « Trésors de Madagascar » initiée par Mme Françoise Payen, au Parc de la Tête d’Or en février, le concert Mahaleo en mars, suivi en juin par l’exposition « Fibres Malgaches » et « Natures malgaches » au Muséum d’Histoire naturelle de Lyon.
Et d’autre part pour promouvoir les échanges économiques. En mai 2006, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon a ainsi organisé une journée économique et de vente-exposition d’artisanat en présence de l’ancien Premier ministre malgache Jacques Sylla, qui s’est conclue par la signature d’une convention de partenariat entre la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon et la Fédération des Chambres de Commerce et d’Industrie de Madagascar. Plus récemment, Mme Mireille Elmalan, Vice-Présidente du Grand-Lyon s’est rendue en visite officielle à Madagascar en août 2007.
En août 2008, une délégation conduite par M. Jean-Paul Colin, Vice-Président du Grand-Lyon, chargé de l’eau et de l’assainissement s’est rendu de nouveau à Fianarantsoa dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs publics de l’eau dans la région de la Haute Matsiatra. En prolongement de cette mission, le Grand-Lyon accueillera prochainement à Lyon les principaux acteurs malgaches de cette coopération dont notamment le Chef de la Région de la Haute Matsiatra : M. Richard Rabemanana.
En outre, chaque année ont lieu à Lyon différentes manifestations qui permettent au Consulat de mettre en valeur Madagascar. Il s’agit notamment des Fêtes consulaires organisées par la Mairie de Lyon et où chaque consulat bénéficie d’un stand de 25 m2 (et 50 m2 à titre exceptionnel pour Madagascar). Elles se déroulent durant trois jours, Place Bellecour, au cœur de Lyon et drainent environ 40 000 visiteurs.
De plus, le Consulat commémore chaque année la fête de l’indépendance à l’occasion d’une réception qui réunit pas moins de 300 convives (communauté malgache de Lyon et personnalités lyonnaises). Témoignant de la qualité des liens que nous partageons avec la Ville de Lyon, en 2004, en 2006 et en 2008, M. Gérard Collomb a d’ailleurs bien voulu mettre à disposition du Consulat, à titre tout à fait exceptionnel, les grands salons de l’Hôtel de Ville.

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales