$tabnombandeau  
  Lundi 10 Décembre 2018  
 

Premier trimestre 2008

La lettre diplometque
  Editorial
Pologne
  Pologne-France : un partenariat dynamique au sein de l’UE
 
  Quels nouveaux défis pour le Conseil de l’Europe à la veille de son 60ème anniversaire ?
 
  L’armée polonaise accélère sa mue face aux nouvelles menaces sur la sécurité
 
  La Pologne dans l’Alliance Atlantique : pour une défense des valeurs communes
 
  UE et OTAN, piliers de la sécurité de la Pologne
 
  Un partenariat étroit et dynamique avec l’OCDE
 
  Des perspectives optimistes pour l’approfondis-sement des échanges polono-français
 
  Varsovie met le cap sur la libéralisation de l’économie
 
  La CCIPF : un pont sur l’axe France-Pologne
 
  La Bourse de Varsovie, facteur de la puissance régionale d’un pays émergent
 
  La coopération décentralisée franco-polonaise
 
  2008 : 10 ans de jumelage Rennes-Poznan
 
  « Wroclaw, un lieu de rencontre »
 
  De la Loire à la Vistule, amitiés au fil de l’eau
 
  France-Pologne : une coopération diversifiée
 
  Un pont culturel entre la France et la Pologne
 
  L’Institut Polonais, tremplin des artistes polonais en France
 
Mongolie
Costa Rica
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  Airbus Military
Renault
Michelin
Beg ingénierie
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Pologne
 

Un pont culturel entre la France et la Pologne

Par M. C. Pierre Zaleski, Président de la Société Historique et Littéraire Polonaise

La Société Littéraire, devenue la Société Historique et Littéraire Polonaise (SHLP) en 1854, a été fondée en 1832 par d’éminents représentants de la Grande émigration polonaise installée en France après l’échec de l’insurrection nationale anti-tsariste de 1830-1831. L’association avait alors pour objet de réunir et diffuser tous les documents concernant l’histoire de la Pologne. Le prince Adam Czartoryski, installé à l’Hôtel Lambert, en fut l’initiateur et le premier président, épaulé par le prince Alexandre Walewski. La Société Historique et Littéraire Polonaise s’installe en 1854 dans l’immeuble du 6, quai d’Orléans, son siège actuel (construit en 1655, l’immeuble fut notamment la résidence d’Antoine Moreau, secrétaire de Louis XIV).
A l’époque, plusieurs milliers d’émigrés quittent le pays avec l’espoir de pouvoir lutter plus efficacement, à partir de la France, contre la russification du Royaume de Pologne et la germanisation des territoires occupés par la Prusse.
Parmi les membres connus de la Société, citons Frédéric Chopin, Zygmunt Krasiński, Juliusz Słowacki, Joachim Lelewel, Cyprian Kamil Norwid. Ils sont tous entrés dans le panthéon de la culture polonaise. A leurs côtés, des Français se sont associés à l’institution à un moment ou à un autre : le marquis de La Fayette, David d’Angers, le marquis de Noailles, Charles de Montalembert, Jules Michelet, Edgar Quinet, Alfred de Vigny, Georges Sand, Félicité de Lamennais, Prosper Mérimée, le prince André Poniatowski et Henri et Pierre Mazeaud
Dès la fin des années 30 du XIXème siècle, une bibliothèque polonaise avait été ouverte au 10, rue Duphot, sous l’impulsion du grand poète et futur professeur au Collège de France, Adam Mickiewicz et du marquis de la Fayette. En fait, l’idée de créer un centre culturel de ce genre à Paris revient à un Français, Daniel de Saint-Antoine. Par l’intermédiaire de la Société de civilisation, il avait lancé un appel au monde pour la sauvegarde du patrimoine culturel polonais. Cette bibliothèque sera transférée en 1854 au 6, quai d’Orléans.
Il faut préciser que la Société Historique et Littéraire Polonaise, déclarée d’utilité publique par un décret de l’empereur Napoléon III du 10 juin 1866, n’a vu, au cours de ses 176 années d’existence, que 40 années d’indépendance réelle de la Pologne (de 1918 à 1939 et depuis 1989). Dans l’entre-deux-guerres, une intense coopération culturelle, artistique et scientifique va se développer entre la France et la Pologne, la Bibliothèque Polonaise devenant en fait un institut culturel polonais à Paris.
Deux directeurs se sont succédés, Władyslaw Mickiewicz, fils aîné d’Adam et à partir de 1926 François Pułaski. Ils ont été assistés dans leur tâche par un comité local, dont la Vice-Présidente était Mme Marie Curie-Skłodowska.
La participation française aux activités culturelles du 6, quai d’Orléans est importante. Y ont pris la parole, entre autres personnalité, le Président de la République Alexandre Millerand, Sébastien Charléty, André Gide, Paul Valéry …
Une période sombre débute en 1940. L’immeuble est l’un des premiers à Paris à être investi et occupé par les forces allemandes. Son intérieur est dévasté et ses collections éparpillées. Les œuvres les plus précieuses pourront être mises à l’abri et sauvées grâce au dévouement du personnel de la Bibliothèque et à l’action de personnalités et d’institutions françaises. Citons Henri de Montfort, Directeur administratif de l’Institut de France, les bibliothèques municipale et universitaire de Toulouse, la bibliothèque municipale de Pau, la bibliothèque du Musée Carnavalet.
Après 1945, la Société Historique et Littéraire Polonaise va poursuivre son œuvre culturelle, en gérant au mieux la Bibliothèque Polonaise de Paris et cela malgré de grandes difficultés financières, tout en récupérant une bonne partie des collections volées par les Allemands et transférées en Allemagne et en Russie.
Il faudra attendre 1989 pour qu’une nouvelle ère puisse voir le jour.
A la suite de travaux de rénovation, exceptionnels par leur importance (entre 2000 et 2004), rendus indispensables à cause de la vétusté de l’immeuble, la Société Historique et Littéraire Polonaise et la Bibliothèque polonaise ont pris un nouvel élan. Ces travaux ont été financés par la Fondation Zygmunt Zaleski (plus de 50 %), par le Sénat polonais, par la Région Ile-de-France et par le ministère français de la Culture.
Aujourd’hui, la Société Historique et Littéraire Polonaise gère la Bibliothèque polonaise ainsi que le Musée Adam Mickiewicz (le plus grand poète romantique polonais), le Salon Frédéric Chopin et le Musée Boleslas Biegas qui présente les œuvres d’artistes polonais ayant vécu en France au XIXème et au XXème siècles, tous situés dans l’immeuble du 6, quai d’Orléans. Par ailleurs, une salle de lecture et une salle des chercheurs accueillent régulièrement les personnes intéressées par les collections artistiques, les livres et imprimés ainsi que les archives de la Bibliothèque polonaise.
Une Commission scientifique existe depuis plusieurs années au sein de la Société Historique et Littéraire Polonaise. Elle est co-présidée par Mme Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie Française et le Professeur Bronisław Geremek, ancien ministre des Affaires étrangères de Pologne. En sont membres l’ancien ministre des Affaires étrangères, Jean-Bernard Raimond, le professeur Maurice Aymard, le professeur Jerzy Wyrozumski, Secrétaire général de l’Académie polonaise des Sciences et des Lettres, le Professeur Franciszek Ziejka, ancien recteur de l’Université Jagellonne et le président de la Société Historique et Littéraire Polonaise ex-officio.
Cette commission contribue à définir un dynamique programme culturel et scientifique - colloques, conférences, expositions temporaires, concerts, qui se déroulent dans quatre salles de réunion et d’exposition du 6, quai d’Orléans.
Tous les Présidents de la République de Pologne, élus après le retour à la démocratie (Lech Wałesa, Aleksander Kwaśniewski, Lech Kaczyński), ont pris la parole à la Bibliothèque polonaise de Paris.
Nous pensons que l’entrée de la Pologne dans l’Union européenne va contribuer à renforcer encore plus les relations privilégiées entre nos deux nations, française et polonaise.
Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales