$tabnombandeau  
  Jeudi 13 Décembre 2018  
 

Troisième trimestre 2007

La lettre diplometque
  Editorial
Autriche
  Le groupe d’amitié France-Autriche au Sénat : une coopération en mouvement
 
  Aménager la mondialisation
 
  Le Conseil de l’Europe et la diplomatie dans le monde actuel
 
  L’Autriche : 60 ans d’engagement au sein de l’UNESCO
 
  Les relations franco-autrichiennes dans le domaine spatial : une coopération tournée vers le futur
 
  Vienne : plateforme des nouveaux marchés européens
 
  Du statut de pays de Sissi à celui de puissant pays industriel d’Europe centrale
 
  RZB : acteur incontournable des marchés émergents d’Europe de l’Est
 
  La CCFA : un espace d’échanges pour les entrepreneurs français en Autriche
 
  France-Autriche : « une coopération extrêmement diversifiée »
 
Mexique
Arménie
Bulgarie
Kazakhstan
 
La lettre diplometque
Partenaire Lettre Diplomatique
La lettre diplometque
  RZB
Doka
Citroën
Schneider Electric
Carrefour
Sanofi aventis
Technip
Total
Degrémont Suez
Lafarge
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Autriche
 

Les relations franco-autrichiennes dans le domaine spatial : une coopération tournée vers le futur

Par Mme Anna Thieser, Responsable des Affaires européennes du Centre national des Etudes spatiales (CNES)

La France et l’Autriche sont des partenaires de longue date dans le domaine spatial. Ils coopèrent au sein des programmes de l’Agence spatiale européenne, mais également dans le cadre de coopérations bilatérales couvrant les domaines scientifiques et technologiques.
En effet, les excellentes relations qui existaient, dès les années 90, entre les équipes scientifiques et techniques françaises et autrichiennes ont permis d’engager des discussions sur la mise en place d’un partenariat entre la France et l’Autriche dans le domaine spatial.
Ces échanges fructueux entre la France et l’Autriche ont conduit à la signature en novembre 2005 de deux Accords de coopération entre le Centre national d’Etudes spatiales (CNES) et le Centre de recherche autrichien (Forschungs Förderungs Gesellschaft - FFG). Ces Accords concernent pour l’un la mission CoRoT et pour l’autre le programme Pléiades.

La mission CoRoT
La mission CoRoT (Convection, Rotation, et Transits des planètes extrasolaires) est une mission du CNES en science de l’Univers. Cette première mission spatiale concernant la photométrie de très haute précision répond à deux objectifs scientifiques majeurs pour l’astronomie : l’étude de la structure interne des étoiles et la recherche des planètes extrasolaires (les exoplanètes).
La mission CoRot, dont les premières études ont démarré au début des années 90, a été conduite en coopération, au niveau scientifique et technique, avec l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique, l’Autriche, le Brésil et l’Agence spatiale européenne.
Dans le cadre de cette coopération européenne, l’Autriche a souhaité investir dans ce projet en fournissant les équipements électroniques qui sont les pièces maîtresses de l’instrumentation Corot. Ils ont été développés par l’Institut autrichien de recherche spatiale (Institut für Weltraumforschung-IWF). Par ailleurs, l’Autriche dispose d’une station de réception de secours des données scientifiques Corot.
Le satellite Corot a été lancé avec succès le 27 décembre 2006 par un lanceur Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan et a permis de découvrir sa première exoplanète au début de l’année 2007. Compte tenu des excellentes performances du satellite, des résultats scientifiques de premier ordre sont attendus pour les mois à venir.
Ce projet a surmonté avec succès de multiples difficultés techniques. Les disparités humaines et culturelles ont créé un véritable esprit d’équipe et l’engagement économique a reposé sur l’efficacité de la mise en commun des ressources des partenaires. En résumé, ce projet est un bel exemple de mutualisation des moyens et des compétences européennes.

Le programme Pléiades Haute Résolution

Pléiades est également un projet qui lie et la France et l’Autriche pour de nombreuses années. En effet, le CNES développe actuellement la composante optique, dénommée Pléiades, du système ORFEO développé en coopération avec l’Agence spatiale italienne, l’Italie étant en charge de la composante radar. Il est prévu que Pléiades soit lancé à la fin 2009.
Ce programme a été développé dans le cadre d’une coopération européenne auquel participent la Belgique, l’Espagne et la Suède et l’Autriche, qui s’est également jointe à ce projet. En effet, au travers de l’approvisionnement d’une partie de l’équipement du calculateur de bord par la société Austrian Aerospace, l’Autriche, en échange de cette contribution, obtiendra un certain nombres d’images.
Le système Pléiades est un système dual, dont la finalité est de délivrer des images optiques à haute résolution avec une forte capacité d’acquisition afin de satisfaire à la fois les besoins civils et les besoins militaires.
Pour ce faire, le système Pléiades est constitué de deux satellites optiques ainsi que de l’ensemble des moyens sol permettant leur maintien en orbite, leur programmation, le traitement et la distribution des images acquises.
Ces deux exemples de partenariat illustrent la volonté de la France et de l’Autriche de coopérer durablement dans le domaine des programmes de satellites d’applications et dans le domaine scientifique.
Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales