$tabnombandeau  
  Vendredi 17 Août 2018  
 

Quatrième trimestre 2017

La lettre diplometque
  Préfaces
  Renforcer le partenariat d’exception franco-japonais
 
Entretien exclusif
Diplomatie
Coopération Décentralisée
Innovation Scientifique
Économie
Culture
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Préfaces
 
 

Six orientations de la diplomatie japonaise : champs de coopération avec la France

Par M. Taro KONO,
Ministre des Affaires étrangères du Japon

Cette année, le Japon et la France célèbrent le 160ème anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Pour fêter cet évènement, « Japonismes 2018 », la plus grande opération depuis le début de ce siècle qui mettra en lumière la culture japonaise, sera organisée de juillet 2018 à février 2019. En tant que Ministre des Affaires étrangères du Japon, je suis heureux que les liens entre nos deux pays n’aient cessé de se renforcer au cours de ces 160 ans dans de nombreux domaines, notamment au niveau politique, économique et culturel, au point de parvenir à l’établissement d’un « partenariat d’exception ».
Basé sur les valeurs fondamentales que sont la liberté, la démocratie, les droit de l’homme et l’État de droit, l’ordre mondial qui a soutenu la stabilité et la prospérité mondiales depuis l’après-guerre est désormais fortement ébranlé par une tendance au protectionnisme et au repli sur soi, ainsi que par le terrorisme et l’extrémisme violent. Afin de préserver cet ordre mondial, mais s’agissant également du libre-échange, de la sécurité et de la défense ou de l’environnement, il est essentiel que de nombreux pays, à commencer par le Japon et la France, endossent des responsabilités et jouent un rôle plus important que par le passé. Parmi les dossiers urgents, les tirs des missiles balistiques nord-coréens sont absolument inaceptables. Parallèlement à la poursuite de notre pression économique sur la Corée du Nord, nous faisons tous les efforts possibles pour que la communauté internationale reste unie en vue de la dénucléarisation de ce pays. Alors que notre époque est marquée par la multipolarisation, le Japon, fervent promoteur d’un « pacifisme proactif » fondé sur le principe de la coopération internationale, renforcera ses initatives pour répondre aux nombreux défis diplomatiques susceptibles de menacer l’ordre mondial, à commencer par le dossier de la Corée du Nord, en mettant notamment l’accent sur six domaines majeurs.
Le premier domaine concerne le renforcement de notre coopération avec notre allié américain et nos pays amis, à commencer par la France. Au cours de ces dernières années, nous avons fait grandement progresser notre coopération avec la France en matière de sécurité et de défense, notamment grâce à l’organisation de consultations politico-militaires ministérielles. Nous menons aussi des échanges d’opinions réguliers sur les mesures destinées à accentuer les pressions sur la Corée du Nord. Cette année encore, la rencontre « 2+2 » s’est déroulée à Tokyo et nous poursuivrons le renforcement de notre coopération à plusieurs niveaux, sur la base des relations de confiance qui unissent les dirigeants et les ministres des Affaires étrangères de nos deux pays.
Le deuxième domaine s’inscrit dans le renforcement de la coopération avec nos pays voisins. Concernant nos relations avec la Chine, 2018 marquant les 40 ans de la signature du Traité de paix et d’amitié entre le Japon et la République populaire de Chine, nous profiterons de cette occasion pour travailler à développer davantage nos échanges, conformément à nos « relations stratégiques et mutuellement bénéfiques ». De même, nous devons construire une relation tournée vers l’avenir avec la Corée du Sud, pays voisin avec qui nous partageons les mêmes intérêts stratégiques. Nous poursuivrons enfin nos échanges avec la Russie afin d’apporter des réponses constructives en faveur d’une résolution des défis urgents en Corée du Nord, en Syrie et en Ukraine.
Le troisième domaine concerne la promotion du libre-échange. En ce sens, l’achèvement des négociations sur la conclusion d’un accord de partenariat économique Japon Union européenne et la signature d’un accord de principe du Traité TransPacifique (TPP) avec 11 pays de la région Asie-Pacifique sont signicatifs. En outre, en tant que fervent promoteur du libre-échange, nous œuvrons à préserver et renforcer un modèle économique mondial libre et ouvert, à travers notamment le Partenariat économique intégral régional (RCEP) ou l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Le quatrième domaine concerne les initiatives pour répondre aux défis planétaires comme la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies, le désarmement et la dénucléarisation ou la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. J’ai personnellement assisté en décembre 2017 au « One Planet Summit » organisé par le Président Macron. Le Japon et la France s’efforceront ainsi de favoriser l’application de l’accord de Paris.
Le cinquième domaine concerne le renforcement des contributions en faveur de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient. Le Japon emploiera ses liens cordiaux avec les autres pays et régions pour renforcer la paix et la stabilité au Moyen-Orient, tant sur le plan économique que politique.
Le sixième domaine relève de la promotion de la stratégie s’appuyant sur « un bassin Indo-Pacifique libre et ouvert ». Notre volonté est de garantir et renforcer le droit maritime dans cette zone, cœur de l’activité mondiale, pour qu’elle devienne « un bien commun à tous » qui dispense stabilité et prospérité à tous les pays sans distinction aucune. Et notre coopération avec la France, une autre nation du Pacifique, recèle un fort potentiel. En ce sens, l’escale au Japon du groupe-école « Jeanne d’Arc » de la Marine nationale française et l’organisation d’exercices conjoints quadripartites (Japon, France, Grande-Bretagne, États-Unis) en mai 2017, constituent véritablement à nos yeux une concrétisation de cette collaboration.
Je souhaite que ces six orientations participent activement à la promotion du multilatéralisme et que la France y adhère, puisqu’elle partage avec nous les mêmes valeurs fondamentales que sont la liberté, la démocratie, le respect des droits de l’homme, l’État de droit et l’économie de marché libre. Sur la base des relations d’amitié et de coopération qu’ils ont bâties pendant 160 ans, les partenaires d’exception que sont le Japon et la France poursuivront ensemble leur étroite collaboration face aux défis auxquels ils sont confrontés, ainsi que leur contribution en faveur de la paix, la stabilité, la prospérité et la coexistence harmonieuse dans le monde.

 

ANA All Nippon Airways


Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales