$tabnombandeau  
  Jeudi 22 Juin 2017  
 

deuxième trimestre 2016

La lettre diplometque
  Éditorial
Inde
Malaisie
Venezuela
Organisations Internationales
Sécurité
Coopération Internationale
Enjeux Économiques
Opinion
 
La lettre diplometque
La lettre diplomatique Haut
     Sécurité
 
 

Les défis sécuritaires d’aujourd’hui pour Air France

Par M. Gilles Leclair,
Directeur de la Sûreté d’Air France

Après la longue série d'attentats survenus en 2015, nous sommes aujourd'hui entrés dans une nouvelle phase de la lutte anti-terroriste et la gravité d'événements tels que les attentats de Paris et plus récemment de Bruxelles, nous montre que nous devons faire face à un niveau de menace très élevé. Renforcer la Sûreté afin de gérer dans le temps une crise durable est donc devenu un enjeu crucial pour Air France.

Gérer la menace terroriste dans la durée
ll convient avant tout de rappeler que l’aérien est le mode de transport le plus sécurisé et le plus réglementé. Le dispositif de sûreté mis en place par notre compagnie pour assurer la sûreté de ses clients, ses personnels et ses infrastructures comprend d’une part, l’application des référentiels imposés par les différentes réglementations (Convention de Chicago, réglementations Européenne et US, mesures DGAC…) et d’autre part, des mesures de sûreté qui nous sont propres.
Ainsi, suite aux attentats de Paris, des mesures de renforcement ont été imposées par l’État dans le cadre de l’État d’urgence, de Vigipirate et du rétablissement des contrôles dans l’espace Schengen tandis qu’Air France prenait, de son coté, des mesures de sûreté additionnelles : en France, une sécurisation accrue de ses différents sites : (sièges, délégations et agences) ; en escale, des mesures de surveillance et de contrôle renforcés en aérogare et en piste (protection des aéronefs, notamment…), avec des dispositifs spécifiques sur Roissy et Orly. A l’international, sur certaines escales sensibles, en Afrique et au Moyen-Orient notamment, la compagnie a renforcé la protection de ses personnels - navigants, expatriés et missionnaires - en matière de transport, d’hébergement ou de locaux... La chaîne de sûreté de nos activités fret, catering et maintenance a aussi été modifiée (brigades cynophiles de détection d’explosifs, traçabilité des approvisionnements etc.). A ce dispositif sont venues s’ajouter les mesures mises en place par les autorités aéroportuaires au lendemain des attentats de Bruxelles (renfort des patrouilles, contrôles aléatoires des titres de transport, reconnaissance faciale et comportementale etc.).
Outre la menace terroriste, nous effectuons une veille géopolitique permanente des pays dans lesquels Air France a une ou plusieurs escales, de leurs pays limitrophes, et des zones où nous pourrions être amenés à atterrir en cas de déroutement. Nous suivons et analysons ainsi tous types d’événements – terrorisme mais aussi crime organisé, agressions, conflits, mouvements sociaux, situations politiques... – et, en fonction des menaces identifiées et du niveau de risque associé, nous émettons des «Prescriptions Opérationnelles» qui sont des mesures de sûreté additionnelles.


Anticiper les nouvelles menaces
Air France, et plus largement l’ensemble du secteur aérien, a aujourd’hui de nouveaux défis sécuritaires à relever, avec le développement ou l’apparition de nouveaux types de menaces. L’évolution permanente des cyberattaques nous contraint, au même titre que toute entreprise, à renforcer et assurer l’étanchéité de nos système d’information, mais aussi à anticiper les menaces spécifiques à la cybersécurité aérienne (dégradation ou perturbation des systèmes embarqués par exemple). De la même manière, nous devons appréhender les différentes problématiques associées à l’utilisation des drônes, MANPADS ou autres pointeurs lasers… Sans oublier la menace « psychologique » que constituent l’omniprésence des réseaux sociaux et la forte couverture médiatique dont Air France fait en général l’objet, et qui nous obligent à une lutte permanente contre les rumeurs et la désinformation, très souvent anxiogènes.
Si la compagnie est déjà bien armée en matière de dispositifs sûreté, notre objectif est aussi de développer une véritable culture de sûreté au sein de l’entreprise. Nous comptons beaucoup sur le fait que chaque employé est un acteur de la sûreté et mettons en place de nouveaux modules de sensibilisation et de formation pour donner à tous nos personnels une culture de la vigilance permanente. Une chose est sûre : Air France met tous les moyens en œuvre pour relever le défi de la sûreté.    

Retour en haut de page
 
 

 
La lettre diplomatique Bas
  Présentation - Derniers Numéros - Archives - Nos Liens - Contacts - Mentions Légales